mercredi 25 avril 2018

Un moment au jardin

Souvenez-vous...

Photos du 15 février 2018
 


Dans la partie haute du jardin tout a été nettoyé par nos jardiniers professionnels, les troncs des lilas et autre cassis fleurs ont été enlevés et tout ce qui pouvait dépasser a été passé au broyeur, enfin je croyais
Sauf qu'en y regardant de plus près je me suis rendu compte que le lilas qui poussait en plein milieu n'avait pas été arraché en totalité et je me retrouve avec des rejets de partout, il en restait un second qui n'avait pas été arraché lui non plus (il n'est pas sur la photo) alors je n'ai pas envoyé le règlement de la facture.

Il y a une bonne dizaine de jours je reçois un appel téléphonique de la société qui me demande si j'ai bien reçu la facture et pourquoi le règlement n'a pas été fait, je leur ai expliqué gentiment qu'à partir du moment où un travail n'était pas fait dans sa globalité je ne payais pas tant que tout n'était pas terminé,  dès la semaine suivante les jardiniers finissaient ce qu'ils devaient terminer.

Donc pendant que je procrastinais (à moitié) j'ai fait le plan du futur jardin d'Ô
Ô, c'est comme un rappel à mon ancien jardin, Ô me fait penser à l'harmonie, représente la sérénité 


Nous avions projeté de laisser cet endroit en l'état pendant un moment (article ici) sauf que dans l'intervalle nous sommes partis en Bretagne et nous avons ramené quantité de végétaux (article ici), tout ça c'est bien gentil mais les végétaux n'allaient pas rester en pot jusqu'à la saint glinglin aussi il fallait bien s'atteler à les mettre en terre un jour

Je vous emmène un court instant à Saint Malo




Cette maison typique et bourgeoise est une chambre d'hôte, nous l'appelons la maison de la famille Adams car le soir venu les lumières qui filtrent par les nombreuses fenêtres éclairent des murs rouge sang, mettent en avant des tableaux anciens, l'univers y est sinistre et ténébreux
Je ne me verrais pas réserver dans cet antre un peu trop vif à mon goût


La tempête de février a fait de nombreux dégâts comme ce restaurant où nous avions mangé l'année dernière, ravagé totalement par la houle qui devait battre sérieusement

 

Cette maison n'a pas été épargnée


Avant de partir je n'ai rien trouvé de mieux qu'exploser la vitre de la dépendance, me mettre les genoux en vrac à la suite d'une méchante chute qui m'a laissée incapable de marcher à la veille de notre départ en Thalasso et pour terminer me coincer violemment le doigt dans les volets de fer, j'ai bien cru un moment que mon doigt ne s'en remettrait pas autant dire que la période était franchement néfaste à tous travaux quels qu'ils soient


Au bout de quelques jours de repos et de soins thalasso il y avait déjà un mieux mais... depuis ça coince toujours et j'ai toujours mal
Pour l'anecdote il y a un peu plus d'un an j'étais allée voir un médecin du sport  (tentative désespérée pour trouver quelqu'un de compétent) qui à ma grande surprise me sort "mais madame il faut arrêter de vous plaindre et surtout accepter de vieillir"
Je me suis retenue pour ne pas lui en mettre une
Entre temps j'ai appris que mes ménisques étaient certainement sérieusement abîmés, négligés par des médecins successifs et incapables de prononcer un diagnostic... IRM prévu en mai...

Donc moi accompagnée de mes genoux en vrac avons œuvré à planter tous les arbres achetés à la pépinière de Penhouet
Sur la photo ci-dessus et dans le sens des aiguilles d'une montre (repères A, B, C et D)

En partant de A vers B

- Acer Griseum
- Acer Red Flamingo
- Acer Wilson's pink
- Cornus Capitata
- Acer Aconitofolium
- Nandina
- Rhododendron hybride blanc

De B vers C

- Cornus controversa
- Acer dissectum
- Acer Seyriu
- Acer Koto No Ito
- Acer Sangokaku

De C vers D

- Acer Veridis
- Acer peau de serpent

J'aurais aimé démarrer le creusement du bassin de mes poissons mais je pense que je vais abandonner car cette partie du jardin est remplie d'un maillage complexe de racines qu'il est difficile d'arracher et puis si effectivement mes ménisques sont fichu il va tout de même falloir que je revois mes priorités parce qu'il y a quantité de choses que je ne pourrais plus faire...
En plus sur mes deux bubulles restant le plus âgé vient de mourir sans doute contrarié par le déménagement de son habitat

Quelques photos pour terminer ce post

Acer peau de serpent

 

Acer inconnu (acheté à St Jean chez B.Choteau)


Le jardin reste naturel avec ce qu'il faut de marguerites, bugles rampantes, primevères et bientôt narcisses ou jonquilles, croyez le ou non le muguet chez nous est déjà ouvert


samedi 21 avril 2018

Un week-end au soleil

Tous ceux qui possèdent un jardin savent qu'il n'est pas fait que de moments de détente mais avant tout d'un entretien quasi quotidien lorsque la période printanière est véritablement installée
A l'heure ou j'écris ce message il est 11h50 et il fait déjà 25°
Vue depuis la terrasse lors de notre seconde visite en juin 2017


Ce lierre affreux j'ai de suite eu envie de l'arracher pour voir ce qu'il pouvait bien y avoir derrière même si je me doutais bien que je n'y verrais qu'un mur gris et vieillot
En janvier il faisait doux j'avais pu commencer à le dégrossir 


Pour m'apercevoir assez rapidement qu'il fallait aussi enlever le brise vue affreux et surtout le vieux grillage ancien assez épais 


Le week-end dernier Zhom et moi avions projeté de travailler au jardin alors qu'il faisait beau et pendant que lui s'occupait de son côté moi je tailladais à grands coups de sécateur cette haie affreuse
Au bout de trois heures d'un travail exténuant j'en suis venue à bout, viré le grillage, arraché le panneau occultant, ne restaient que les structures métalliques qui ne resteront pas longtemps
Pour l'instant je vais y faire grimper des ipomées et des pois de senteur 


Si au départ l'idée de jolis panneaux de bois s'était imposée naturellement, elle s'est aussi vite retrouvée sans intérêt car le voisin aime le lierre, en fait celui qui cavale de tous côtés c'est le sien et si lierre il y a, il va forcément se mettre à étendre ses lianes un peu partout, devoir enlever les panneaux chaque fois qu'il aurait fallu entretenir derrière serait vite devenu problématique, oui parce que ce petit passage qui se dessine là juste contre le mur c'est celui qui nous permet d'accéder au pignon arrière de la maison et à la rue de l'autre côté

J'ai une petite idée en tête dont je vous reparlerais le moment venu...

Je n'ai pas pu venir à bout des troncs de lierre malheureusement et je les ai donc arrosé de lessive de soude pour être certaine qu'ils finissent par rendre l'âme
En quelques jours ils sont passés d'une couleur naturelle à un marron sali signe que le produit corrosif avait commencé à se répandre dans les troncs


La remorque était remplie à ras bord de lianes et de troncs que nous sommes allés jeter en déchetterie


Le passage du balais tant dans la rue que sur la terrasse aura été nécessaire, un rinçage au jet d'eau pour enlever la poussière et les résidus, nous avons pu installer notre nouveau salon de jardin ainsi que le barbecue que nous avons nettoyé de fonds en comble avant la relance des grillades


Les agrumes ont été remis en plein soleil sur la terrasse où ils resteront jusqu'à l'automne
Mes rosiers (article ici) reçus tout récemment ont été mis au bain ...


puis en jauge où ils passeront les prochains mois


Notre nouvelle réserve d'eau attend que nous puissions la relier à la gouttière de la dépendance
J'aurais bientôt 350 litres rien que pour arroser mes plantes intérieures, une seconde devrait être implantée lorsque nous aurons démonté le poulailler mais elle sera de 1000 litres


Notre fils est rentré passer quelques jours avec nous

Il m'a aidé à nettoyer cette parcelle envahie par les lianes de lierre, les racines de cassis fleurs et d'autres cochonneries,  nous n'en avons pas terminé encore mais le travail avance bien
Ce matin j'ai passé le premier tas de branchage au broyeur pendant que Zhom passait la tondeuse puis entassait au fond du jardin les détritus de végétaux qu'il faudra déposer en déchetterie lors d'une prochain passage


Je suis en colère parce que les jardiniers n'ont pas arraché l'intégralité des racines de cassis fleurs et de lilas, à droite de la brouette j'ai du creuser pour tenter d'accéder à l'énorme tronc du vieux lilas dont les nombreux rejets sortent de terre, je pensais que les jardiniers avaient déracinés le tronc et les nombreux adventices, que néni, ils ont tout recouvert de terre

Ces branchages vont être reconvertis pour servir de cachette aux nombreux oiseaux tout comme une partie des branchages de la photo ci-dessus


Après le passage de la tondeuse le jardin est de suite beaucoup plus beau


La pluie est d'ores et déjà annoncée alors profitons du beau temps et de la chaleur tant qu'il y en a

vendredi 13 avril 2018

L'enchanteur printannier

Dès qu'un rayon de soleil réussi à percer l'épaisse couche nuageuse alors le jardin se remplit de petites butineuses affairées, si au départ j'ai pensé que la chaleur devait en être responsable vu la quantité d'abeilles qui volaient je me suis vite rendu compte qu'en fait il n'en était rien, devant mes yeux c'est un véritable rassemblement
L'histoire veut qu'un seul mâle ai réussi à attirer la petite femelle qui vient d'émerger de son nid pour un accouplement qui va durer environ 15mn montre en main


Ce sont des petites abeilles inoffensives qui ont établi leur habitat au jardin, de genre sans doute Andrena ou abeilles dites de terre, elles creusent des trous et pondent dedans avant de se désintéresser totalement de leur progéniture... Des recherches menées sur internet m'ont amené à constater que des irresponsables incultes et ignares s'empressaient de les éradiquer à grand renfort de pesticides divers et variés dérangés dans leur "petite vie" par ces insectes incapables de piquer car dénués de dard, une chose qui ne les intéressent d'ailleurs pas outre mesure, la seule chose qu'ils comprennent c'est d'appuyer sur une bombe insecticide  !!!

Elles se retrouvent souvent à proximité des cypripedium, une orchidée de type sabot de venus qu'elles viennent polliniser trompées par les phéromones que les fleurs produisent. Je me demande d'ailleurs si ces petites feuilles ondulées qui pullulent dans mon jardin n'en seraient pas, à voir dans les semaines à venir

Pour moi grande amatrice d'orchidées ça ne serait pas moins que le p'tit jésus en culotte de velours.

Résultat de recherche d'images pour "Cypripedium calceolus"

La pluie revient en bruine humide alors qu'apparaissent dans le ciel gris les superbes arcs en ciel dont on dit qu'à chaque pied un trésor est enterré



Devant les fenêtres grandes ouvertes malgré la pluie les couleurs sont magiques et l'appareil photo crépite

Là dehors on entend les oiseaux entreprendre de véritables concerts
Lui émettait une sorte de chant suivi d'un grincement genre tstststst...


Désolée pour la qualité des photos suivantes mais la mise au point est plutôt difficile lorsqu'il faut jongler avec le grand objectif 
Un joli pinçon... le premier que je découvre au jardin



Les moineaux communs viennent en famille pour un grand festin d'insectes et de graines fraîchement rajoutées



Les boules de graisses disparaissent trop vite car les corbeaux resquilleurs viennent inlassablement se nourrir au distributeur, j'ai beau les chasser ils ne manquent pas l'occasion de se sustenter dès que j'ai le dos tourné

Mon prunus Niponica Ruby fait merveille avec la coloration framboisine des tulipes Victoria Secret's


Prunus Niponica Ruby (quelques jours plus tard), Tulipes Victoria Secret's et Lady Jane



Incongruité...
La tulipe Mondial fait dans le trio et se targue de porter trois boutons en même temps, première fois que je vois ça


L'épimedium que je pensais cramé par les derniers froids refait surface
Quel bonheur de redécouvrir ses petites pousses vertes


alors que je ne m'y attendais pas et à la faveur d'un week-end à Saint Malo, une jolie surprise m'attendait, il avait fleuri



L'acer Katsura Hime commence à développer ses plumettes roses


Les chapeaux pointus des hostas August Moon et Krossa Regal


Tulipes Purissima façon beurre frais


Impossible de me souvenir du nom de ce Thalictrum (peut être Delavayi) dont j'attends avec une grande impatience la floraison imminente


Les bourgeons explosent

Cornus Sanguinea Mindwinter Fire


Cornus Elegantissima


Hamamelis Orange Beauty et Weigelia Alexandra

 

Physocarpus Red Baron


J'attends avec impatience la floraison de cet arbre nouvellement planté

Cornus Controversa Variegata



Magnolia Soulangiana et ses bourgeons


Stellata en fanaison


 Fleur de lis Burgundy et  Darwin salmon impression


J'aime énormément la couleur d'aurore de ces tulipes que je replanterais en nombre à l'automne


Allium 


Hydrangea Pétiolaris


Les pivoines c'est pour bientôt


Saxifrage Ware's Crimson


Les hellebores plantées par les anciens propriétaires reprennent vie maintenant qu'elles ne sont plus cachées par les branchages des cognassiers et des forsythias dont je dois encore enlever de nombreux troncs, j'ai du aller m'acheter un matériel digne de ce nom au magasin de jardinage


Narcisses en potée


Pour terminer les tendres et jeunes boutons des fruitiers

Pommiers et Mirabellier


Abricotier


Le soleil revient parait-il ce week-end je m'en vais sortir mon salon de jardin et déhousser le barbecue que nous allons nettoyer  avant de refaire des grillades