samedi 22 juin 2019

Carnivores 2/2


L'année dernière j'avais pu récupérer des graines sur ma dionée mais c'était avant d'apprendre qu'il valait mieux ne pas la laisser fleurir, ça l'épuise...
Cette année j'ai donc coupé toutes les hampes florales sans exception !!!
Il faut une vernalisation au frigo alors les graines y ont passé plusieurs mois avant que je ne m'occupe d'elles... une première levée discrète vite stoppée, j'avais mis trop d'eau dans la barquette, non mais dès fois...

Quelle ne fut ma surprise de découvrir un peu plus tard que mes petites graines avaient émis de nombreuses petites dionées 😍


que je vais devoir transplanter à la pince à épiler vu leur grandeur


J'ai piqué la pince à bonsaï de zhom (qui n'a plus de bonsaï d'ailleurs) pour réussir à prélever les plantules mais ça ne fut pas simple car ma vue baisse malgré une correction progressive et je n'ai pas de loupe, oui, voila c'est dit, je deviens une petite vieille (une pensée pour Véro)


En dehors de trois petits plants abîmés par la manipulation, les autres sont maintenant dans de la tourbe que je conserverais bien humide pour que les plantules puissent grandir dans les meilleures conditions


Il va falloir leur trouver des jardins d'accueil dans le futur (rires) donc si vous en voulez c'est le moment de vous lâcher, après il n'y en aura plus

mercredi 19 juin 2019

Carnivores 1/2

Voila une plante que je voulais évoquer sur mon blog et pour laquelle j'ai une très grande préférence
Facile de culture mais avec quelques exigences, singulière et originale, elle me séduit autant qu'elle m’intrigue

La toute première a été une sarracenia Velvet qui est arrivée à la maison en 2016 (voir article ici et ici) si la floraison de l'année 2018 a été importante, celle de 2019 battra sans nul doute des records tant il a de bourgeons floraux, les urnes vont se développer avec l'arrivée de la chaleur et à mon avis elle va prendre beaucoup de volume

Lors de la fête des plantes de Crécy la Chapelle (article ici) j'ai ramené avec moi la petite Sarracenia Bella (dans le bac transparent) qui est issue d'un croisement entre sarracenia Juthatip soper et Leucophylla, à terme je prévois de faire un croisement entre les deux

Sarracenia Velvet en arrière plan et Bella devant - Mai 2019


Urne


Bouton floral en voie d'ouverture


La sarracenia Fiona me donne du fil à retordre, elle ne se développe pas comme je le voudrais et fait même pitié à voir... depuis je lui ai offert un pot plus petit


Elle émet malgré tout deux ou trois nouvelles urnes tout au plus


Alors que la Velvet a des protubérances remarquables


Je crois que ma première Nepenthès a du rendre l'âme car je n'ai trouvé que la Sanguinea qui après avoir subit un gros coups de froid en 2017 a été ratiboisée et ça lui été profitable car elle est plus belle aujourd'hui, contrairement à la Sarracenia elle n'a pas le même pouvoir attractif et je ne vois que rarement d'insectes à proximité


Puis vient la gobe mouche achetée bien plus tard mais je n'ai pas son historique
J'adore ses feuilles bordées de cils, ses bouches possèdent trois petits picots qui, lorsqu'ils sont frôlés par les insectes en active la fermeture, l'insecte est emprisonné puis digéré doucement par des sucs émis par la plante
Ces "bouches" ne peuvent se fermer que trois fois donc il vaut mieux éviter d'y toucher inutilement sous peine de fatiguer la plante 


Ma petite Pinguicula caudata pourrait être prise pour une salade, d'ailleurs c'est souvent comme cela que je la nomme... c'est une séductrice pour les moucherons qui ont vite fait d'être attiré par les substances émises par le feuillage, piège mortel et très efficace, aucun n'y résiste la preuve en est
Elle a passé l'hiver dans la buanderie mais n'a pas apprécié le changement et toutes les feuilles du dessous ont pris une vilaine couleur marron, depuis je l'ai remise dans la verrière à l'ombre lumineuse


La dernière à être arrivée à la maison est la Nepenthès Hookeriana, c'est encore un petit spécimen et son évolution est pour le moment inexistante... affaire à suivre donc


Côté aquatique j'ai récupéré les graines de ma pontederia dont le pied principal a rendu l'âme après que je l'ai dédoublé, les ai mises en germination mais ça ne fonctionne pas, ce n'est pas la première fois que je tente l'expérience mais sans résultat malgré la mise au frigo pendant plusieurs mois


Contrairement à ce qui prescrit sur certains sites il ne faut pas mettre les plantes carnivores au contact d'un minéral (pierre, billes d'argile, pouzzolane...) qui les font mourir (dixit Stéphane Marie)
Les tourbières sont leur habitat naturel, un milieu très humide voir marécageux à reproduire au plus près, pour ma part elles sont cultivées dans de la tourbe blonde essentiellement, les sarracenia baignent dans l'eau de pluie la plupart du temps tandis que les autres ont juste droit à un très léger fond d'eau et un arrosage copieux dès qu'il fait trop chaud

mardi 18 juin 2019

Hoya heuschkeliana

Fournisseur : uhlig-kakteen
Origine : A rechercher
Prix : 6,50 € la bouture entre 3 et 10 cm
Date de l'achat : 21 août 2018
Substrat : Impératif, substrat drainant (terreau à cactées)
Culture : A besoin de chaleur et d'humidité pour s'épanouir 
Arrosage : Maintenir humide 
Floraison : Jaune tendre
Parfum : de mais soufflé

L'année qui vient de s'écouler pour ce spécimen récent de hoya a été positive, c'est un spécimen vraiment facile de culture et son substrat composé d'un peu de terreau, de terreau spécial bonzai et de sable lui convient plutôt bien... pour le moment elle prospère tellement bien qu'elle me fait successivement deux pédoncules floraux en plus d'une belle liane solide et bien développée

Photos du 17 juin 2019

Le premier pédoncule vient de fleurir... je trouve la floraison super mignonne, sa couleur est d'un joli jaune doux et son parfum fait vraiment penser au maïs soufflé, c'est une splendeur

 


Photos du 10 juin 2019


Photo de la plante au 30 septembre 2018


La bouture est en pleine forme, son système racinaire c'est assez rapidement développé ce qui m'a surprise, la tige principale est en bonne voie d'évolution et montre clairement un bout de tige surmonté d'une nouvelle petite feuille, d'autres devraient suivre dans les prochaines semaines

J'ai pu récupérer deux de ses feuilles pour les mettre en hydroponie, j'ai déjà un beau résultat de ce côté et de jolies petites racines ont fait leur apparition



samedi 15 juin 2019

Troc des plantes, la suite

Au retour de chez Véro j'avais des plantes en nombre à ajouter dans mes massifs mais il y en a une qui allait demander de la place et mes massifs ne sont pas forcément tous au point
Lorsque Annika m'a parlé de l'Acanthe comme d'une belle plante je n'ai pas cherché plus loin à savoir ce que c'était, j'ai juste fait une recherche vite fait sur le net via mon portable et dit oui...


Quand je parle de développement je veux dire que ça n'est pas une petite plante et qu'on ne peut pas la caser n'importe où dans un massif sans avoir prévu de lui octroyer une grande place, une très grande place
J'ai donc imaginé un massif rien (ou presque) que pour elle


Donc la fameuse acanthe, une anémone cylindrica, une belle euphorbe, des renoncules blanches communes qui en fait fleurissent roses, un géranium et des bulbes trouvés dans le sol de mon jardin


Là de suite je me dis que ça va être joli ce petit parterre mais que dans l'avenir je devrais certainement l'agrandir car quand l'acanthe pousse et bien elle ne fait pas semblant
D'ailleurs à ce propos je me demandais qu'elle était cette plante qui poussait dans l'un des massifs du jardin de ma maman et bien je vous le donne en mille, une acanthe justement

Massif en construction et déjà à agrandir


L'avantage dans ce coin c'est que la terre est souple, sableuse, parfaite à travailler
Affaire à suivre

vendredi 14 juin 2019

Entre roses et pluies

La pluie n'en finit plus de tomber, quelle chance pour le jardin et la jardinière qui s'émeut de tant d'eau, un véritable et nécessaire bienfait pour les végétaux et les plantes qui ne meurent plus de soif
mais le vent torture à loisir les fleurs légères qui avec la douceur s'étaient mises trop tôt à ouvrir leurs jolies corolles

Ici quand ça souffle les tutus s'envolent aux quatre vents, d'autres ont fait mine de se cacher et ils ont eu raison

Gloire d'Orléans


*-*-*-*-*-*-*-*-*

Mal étiqueté il m'avait été vendu en lieu et place d'un rosier sauvage 
Planté en 2018 il m'offre une première et merveilleuse floraison mise en valeur par un coloris des plus profonds, il devrait dominer l'arche située près du portail arrière

Bleu magenta



Tandis que de l'autre côté de l'arche se trouve une miniature du rosier Belle de Sardaigne, il m'avait été envoyé avec son grand frère par Francia Thauvin, enfin miniature peut être pas pour longtemps car il est donné pour être grimpant mais point de tiges remontantes pour le moment, il faut dire que le pauvre a une galerie de rat taupier juste au niveau des racines comme la majorité des végétaux d'ailleurs


Contre le mur de la dépendance fleurit joliment Super Fairy déjà bien grand pour son jeune âge et qui au contraire de celui du dessus montre clairement son envie de grimper, son feuillage bien vert tranche sur le rose délicat des boutons floraux



Tandis que sur l'autre pan de mur se distingue par une floraison minuscule le rosier sauvage multiflora dont je ne sais pas ce que je vais en faire, je le pensais plus "charmant", il ne me plait pas
C'est celui qui m'avait été envoyé à la place de Bleu Magenta !!!


Alors grimpant, liane ou buisson, pfft, il n'a franchement aucun intérêt pour moi, faites le moi savoir s'il vous plait, je vous l'enverrais


L'une des boutures de Dorothy Perkins m'offre déjà un début de floraison haut en couleur
Sa couleur pimpante est du plus bel effet sur la bordure de la terrasse, je suis en train de me demander si je ne vais pas installer l'une des boutures contre le grillage qui borde la route


et je l'ai changé de pot il y a quelques semaines, je vais devoir recommencer pour que les racines aient de la place, elles débordent allègrement du pot


Déjà là à notre arrivée ce bel inconnu que je suppose être Blush Noisette, son parfum est à tomber et sa floraison pleine de féminité et de romantisme ferait craquer les coeurs les plus durs



Donc sur le grillage qui borde la route j'ai accroché Marietta silva tarouca qui pourra s'étaler tout à loisir, il aura ici de la place à revendre


Bien qu'un peu froissées par les intempéries de ces derniers jours Pink Prospérity n'est que douceur et joliesse
Les deux exemplaires seront déplacés dans un autre massif plus en harmonie avec leur couleur fabuleuse, ils n'en seront que mieux mis en valeur


La pureté d'Iceberg me fait penser à du sucre glace, j'aurais aimé que son voisin Boule de Neige fasse encore partie du massif mais malheureusement la tondeuse l'avait ratiboisé l'année passé, il faudra que je le remplace parce qu'ensembles ils étaient magnifiques pour le peu qu'ils avaient fleuri l'année passée


voila c'est tout

mercredi 12 juin 2019

Menus achats

Depuis quelques mois j'étais à la recherche d'un joli photinia entrevu quelque part sur un site de vente en ligne de végétaux, un joli Pink Marble avec son joli feuillage vert, rose et doré
La plupart du temps on le découvre en haie, il peut aussi se planter seul pour donner de la couleur et du relief au jardin
Alors lorsque je l'ai vu à la pépinière je n'ai pu m'empêcher d'en mettre un dans mon caddie et je l'ai installé au fond du jardin près du portillon arrière


J'ai en parallèle prélevé quelques branchages pour réaliser des boutures que j'ai mises dans un mélange de terre de jardin, de terreau, d'un rien de fumier et d'eau et voila mon pralin est prêt


Pendant que je remuais l'emplacement de mon photinia siège de mauvaises herbes et de muguet envahissant j'ai eu la compagnie d'un jeune merle pas farouche pour un sous qui venait se servir copieusement là où la terre avait été retournée
A peine à un mètre de moi j'ai pu l'observer faire son manège pendant que lui me regardait faire le mien, désolée pour la piètre qualité des photos réalisées avec mon téléphone portable de l'époque



De l'autre côté de l'entrée j'ai installé un élégant Pittosporum Tenuifolium que j'ai entouré d'un feutre géotextile disposé sur une partie de la bordure, les poutres de bois permettront de le maintenir en place le temps que je puisse faire du BRF
J'adore son feuillage panaché et son bois sombre qui lui donnent beaucoup d'élégance


Chacun de ces arbustes devrait atteindre une hauteur maximum de 3 mètres, l'avantage c'est qu'ils poussent assez vite et conservent leur feuillage l'hiver venu
Je peux vous dire que ça m'a fait quelque chose de planter mes premiers arbustes de haie, je souriais toute seule dans mon coin

Les plantations ne se sont pas arrêtées là

Dans le massif "Sweet Cherry" plantation d'un second Viorne Bodnantense mais cette fois c'est un Dawn et rajout d'une bonbonne en verre ramenée de chez ma maman, quelques petites plantes venues du troc chez Véro ont rejoint le massif en formation


Tandis que de l'autre côté j'ai ajouté une heuchère au joli feuillage pourpre marbré de rose doux, à sa droite un érable sur lequel j'ai taillé les branches basses pour qu'il puisse monter sur tige, celui-ci nous l'avions acheté à Saint Jean de Beauregard voilà deux ans



J'ai profité de cet après-midi de jardinage pour tailler mon wegelia qui fleurit de nouveau joliment, il a énormément souffert de la sécheresse de l'été dernier
Dès que j'aurais ma serre j'entamerais les semis de vivaces pour fleurir généreusement mes massifs l'année prochaine et enfin je vais pouvoir lister quelques jolis arbustes que j'implanterais dans ma haie, pour la plupart des persistants et auxquels j'ajouterais deux fruitiers qui seront plantés en bordure de massif, sans doute un prunier reine claude et un amandier

Je vous dirais presque que j'ai hâte que l'automne arrive pour pouvoir arracher tout ce qui doit l'être et redonner un peu d'ordre au désordre ambiant... 

dimanche 9 juin 2019

Travaux et rénovation

Hier dans un mail Estelle me demandait de parler de l'avancement de nos travaux 
Bon autant vous le dire, ça n'a pas été chose facile ces derniers mois donc les travaux n'ont avancé qu'au rythme de ce qui était humainement possible de faire c'est à dire pas grand chose en vérité mais j'ai quelques bricoles à vous raconter quand même
Zhom traînait un peu à reprendre marteau et tournevis...

La dernière barre de sol  est fixée


Pour l'anecdote je lui ai posé un ultimatum du style "ce week-end tu te reposes mais la semaine prochaine on attaque" (ça c'était le week-end de la semaine dernière) ça tombait bien nous avions cinq jours devant nous, je n'allais pas le lâcher comme ça
Pose de la tringle qui va servir à accrocher les meubles haut de ma cuisine



Dans l'organisation de ma cuisine j'avais prévu deux meubles vitrines mais comme j'ai de la place nous en rajouterons un dans le courant de ces prochaines semaines et sans doute deux petites étagères pour que je puisse installer des plantes.. le support à couteaux est fixé et mes tiroirs rassemblent mes épices et mon bazar

  

Le toucher du bois sous la main n'a pas d'égale dans une cuisine


Ajouter quelques fleurs du moment, pivoine et roses de Raubritter


Ranger bols et tasses, boites et ustensiles, j'avais dit à zhom qu'il aurait son meuble rien qu'à lui pour ses cafés d'exception, depuis qu'il a son méga super génial percolateur les cafés ont un autre goût, oubliées les dosettes dégueulasses dont on ne sait ce qu'il y a à l'intérieur

 

Mais la cuisine parfaite ce n'est pas encore pour demain loin s'en faut


Dragon  s'est mis en alarme sans que nous comprenions bien pourquoi, c'était hier samedi, pourtant deux heures avant il ronronnait comme un chat... 


Comme il n'est plus garanti nous pouvons intervenir dessus... et comme de bien entendu le plan de l'appareil n'indique pas qu'en fait il faut faire descendre Archimède (la vis sans fin) pour avoir accès à la bougie d'allumage coincée dans un mince espace ce qui implique de vider au préalable tous les pellets qui étaient dans la réserve grrrr et de pester contre le montage qui laisse peu de place aux manipulations


Allumage en cours...


La nouvelle bougie d'allumage est bien en place et ça rougeoie dans le foyer, zut l'alarme se déclenche à nouveau, donc ce dimanche on lui ouvre à nouveau le ventre et on va regarder du côté de la ventilation en zones 4 et 9



Nous avions prévu de réaliser les coins des meubles, de fixer les plans de travail et de faire le cache prise en bois pour le poser juste derrière le robot ménager


J'avais dit à zhom "samedi tu découpes les carreaux de carrelage et je colle le tout dans la foulée pour faire mon joint lundi"... mais on ne se transforme pas en carreleur du jour au lendemain, pour ma part c'est la première fois que j'en faisais et j'avais juste oublié d’encoller certains carreaux (c'était au mois d'octobre l'année dernière), trois se sont détachés plus ceux destinés à la bordure et se sont cassés en atterrissant sur la plaque de cuisson sans faire de bobo heureusement... il y a aussi toute la bordure de l'évier à faire


Avec un peu de chance et si Dragon ne nous enquiquine pas trop ce matin nous devrions pouvoir découper les bordures cet après-midi auquel cas je ferais mon collage dans la foulée à moins que zhom ne veuille s'occuper de faire les coins des meubles...
Je précise que ces carreaux font presque 1cm 1/2 d'épaisseur, ils sont réalisés à la main et ne se laissent pas découper aussi facilement qu'on pourrait bien le croire


Dans les prochaines semaines et fonction de ma résistance physique (oui il y a ça aussi) nous devrions pouvoir terminer le plafond et les bordures des fenêtres côté cuisine et salle à manger, faire les bandes à joints et commencer l'enduit du BA13... 

Je pourrais aussi me pencher sur l'entourage de ma crédence que je voulais réaliser avec ma défonceuse (mais pourquoi un nom aussi débile pour un appareil)


Terminer le cache derrière le meuble de cuisine ce qui me permettra de ranger les bouteilles d'eau et mes pots de farine
Oui, dans un monde parfait ma cuisine serait déjà parfaite mais la réalité est tout autre et vous voulez savoir quoi, ça commence  sérieusement à me courir sur le haricot cette affaire !!!