jeudi 20 février 2020

Pendant l'hiver (1/3)

Jusque fin décembre impossible de pouvoir mettre un pied au jardin la faute au mauvais temps persistant, à cette pluie ininterrompue et puis aussi je l'avoue, à un grand moment de paresse
Oui, je suis humaine et oui j'ai aussi envie de lâcher du lest
Un réveillon du nouvel an au bord de la grande bleue m'a fait le plus grand bien, l'océan me fascine toujours autant et puis ces couleurs que je ne me lasse pas de contempler et dont on ne sait plus distinguer la mer du ciel, c'est beau à s'en pâmer

Vue depuis les hauteurs de Granville




La baie du mont St Michel sous les nuages


Je me suis requinquée et au retour j'ai pu sortir pelle, pioche, bêche pour attaquer les travaux qui attendaient, il était temps de se retrousser les manches car il y du travail en perspective, ouf il ne pleuvait plus

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Début janvier...

Déjà faire les semis des rosiers prélevés dans le jardin du musée Christian Dior, une barquette, du terreau mélangé à du sable et un bon arrosage du substrat, tout le monde dehors au grand air
Germera, germera pas, l'avenir le dira !!!


*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Dans le parterre du jardin d'ombre j'ai décidé que j'allais installer une pergola pour que le rosier New Dawn domine toute la palissade qui sera changée dans les mois à venir si ce n'est cet automne, un projet à prévoir
Les branches sont déjà volubiles, il y en a autant de l'autre côté, ça va être un monstre et faudrait pas traîner pour s'en occuper, j'ai récupéré les poutres en bois de l'ancien poulailler, me reste à acheter des pieux et des T


*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

J'ai eu le temps malgré tout de déterrer les rosiers Gertrude Jekyll, Pierre de ronsard et Purple Lodge pour pouvoir attaquer le nettoyage du massif, je me demande si je ne vais pas arrêter les rosiers qui ne se plaisent pas dans mon jardin, en dehors de deux ou trois vraiment résistants, est-ce du à la terre trop riche, aux taupiers qui attaquent toutes les plantations, ils végètent, sont moches, franchement ce n'est pas la réussite du siècle, s'ils ne se développent pas ces prochains mois je déterre tout


Mettre en terre le rosier offert il y a plusieurs années à ma maman, celui-là je ne voulais pas le laisser dans le jardin familial car la maison est désormais en vente, bon au rythme où vont les choses et la tournure que tout cela prend ça ne risque pas d'être demain c'est sur
La brouette m'aura servie de support pour lui redonner forme et enlever tout le bois mort... je l'ai recouvert de feuillage récupéré du bouleau des voisins


*_*_*_*_*_*_*_*_*_*

Mi-janvier...

Dans la bordure près de l'escalier j'avais demandé à zhom de me dégager les cognassiers du japon que je passe mon temps à scalper histoire de voir s'ils vont s'en relever, c'est increvable ces machins là mais zhom est sur le flanc depuis plusieurs mois alors autant m'y coller moi même, conclusion après deux heures d'un travail acharné j'ai eu la peau de l'un d'eux, c'est rempli d'épines agressives les cognassiers



Pour l'énorme pied qui était dans le prolongement j'ai dégagé au maximum la terre tout autour et j'y suis allée à la pioche... je vous jure qu'avec le décintroir en une heure j'avais abattu plus de travail qu'en un après-midi avec la bêche et le gros sécateur, quelle idée d'aller se compliquer ainsi la vie


et dire que j'ai encore tout ce qui est à l'arrière à virer, suis déjà rincée rien que d'y penser
Je me régale déjà à l'idée de ce que je vais pouvoir planter ici, des arbustes et plantes mellifères essentiellement mais pas d'espèces invasives, ah ça non alors

Regardez moi ce bazar !!!

mardi 18 février 2020

J'ai envie de fleurs

Retourner sur mon ancien blog m'a fait prendre conscience du chemin parcouru depuis notre emménagement et du manque de fleurs de mon jardin actuel, quoi de plus normal puisqu'il est jeune

Chez Promesse de fleurs que je n'aime pas vraiment comme site de vente mais tant pis, j'ai passé commande de quelques sujets que je possédais en partie dans mon ancien jardin, parfumés ou non ils iront s'installer durablement dans mes massifs ou dans des potées 

Geum cosmopolitan et Penstemon Hewell Pink Bedder

 

Kalimeris incisa et Leucanthemum shapcott gossamer


Phlox divarica white perfume

 

Je suis une grande fan des filipendula et dans mon ancien jardin j'en possédais deux qui chaque printemps m'offraient la beauté de leurs panicules roses, cette fois j'ai opté pour une blanche et une rose

Filipendula Ulmaria

 

Filipendula rubra venusta


Origanum vulgare aureum


Ce spécimen d'origan ne m'a jamais réussi malgré mes multiples tentatives, qu'il soit en pot ou en pleine terre mes tentatives ont été infructueuses, cette fois il sera installé dans la bordure de l'escalier, en plein soleil et à l'abri des taupiers tant qu'à faire

Origanum kent beauty 


L'hesperis, une superbe vivace à la floraison parfumée et tellement attrayante pour nos butineurs

Hesperis matronalis


Monarde Croftway pink


Des persicaires qui viendront colorer les massifs, elles sont intéressantes pour leur diversité et leurs formes 
Persicaria filiformis

 

Persicaria blackfiel


Une petite plante aromatique très intéressante que je possédais dans mon ancien jardin, ses feuilles ont un goût sucré surprenant en bouche, elle sera cultivée en pot parce qu'elle craint le froid, je la conserverais dans la buanderie ou dans la verrière

Verveine sucrante (lippia dulcis)


Dans un peu plus d'un mois il y a la journée des plantes de Blandy les tours en lieu et place de Crécy la Chapelle, j'ai hâte... 90 exposants pour un cadre exceptionnel



Il faut que je prépare une liste des vivaces et aromatiques que je vais acheter et puis j'aimerais me trouver un joli saule tortueux, j'espère juste que le temps sera plus agréable que celui que nous avions eu l'année passée où un vent froid désagréable nous avait gâché la journée

jeudi 19 décembre 2019

Préparer le potager de 2020

Fin octobre j'ai commencé à nettoyer le potager, il fallait s'y attaquer, la pluie m'a facilité les choses en rendant la terre souple et meuble, d'ailleurs  depuis côté météo c'est un vrai festival...
Tout au long de ces derniers mois les mauvaises herbes ont été maintenues à leur strict minimum et je passais régulièrement la griffe sur les planches pour éviter leur propagation, le fait d'avoir beaucoup travaillé les parcelles en 2018 m'a fait gagner du temps

**-*-*-*-*-*-*-*-**

J'ai récupéré dans le jardin familial le carré potager de ma maman et acheté un feutre géotextile que j'ai installé dans le fond, en dessous j'ai glissé un carton qui disparaîtra avec le temps.. oui je sais, j'ai oublié de le fixer et lorsque je m'en suis aperçue j'avais déjà mis le terreau, quelle gourde je fais, il sera agrafé sur le bois lorsque j'aurais remis la main sur ma super agrafeuse perdue dans je ne sais quel carton


L'un de mes radis est toujours en fleurs et les graines se sèmeront toutes seules comme des grandes assurant la survie des futures générations, idem pour les salades qui se sont multipliées, à voir au printemps


Les frisées ont un goût très fort et piquant en bouche pas forcément très agréable d'ailleurs


Dans la serre mes plants de salades se portent bien et les gelées ont juste ralenti leur cycle 

Laitues Appia, Oignons blancs, laitues pommées passion brune et choux Mizuna que je dois rempoter 


Mesclun


Moutarde


Par contre j'ai rempoté mes oignons des Cévennes, les seuls rescapés qui ont bien voulu pousser cet été, le feuillage sent délicieusement bon dès qu'il est froissé


Mes semis de rhubarbe Glaskins sont en forme et rentrent doucement en sommeil pour mieux affronter l'hiver à venir, on s'en rend compte au jaunissement du feuillage tandis que sous la terre la vie palpite 


**-*-*-*-*-*-*-*-**

J'avais dans l'idée de conserver dans ma serre les pieds de tomates, malheureusement les premières gelées ont eu raison des pieds et j'ai du tout jeter, l'année prochaine je tenterais à nouveau l'expérience mais cette fois avec un pied de tomates (marmande ou coeur de boeuf, j'hésite entre les deux)


Tient pendant que j'y pense, je récolte encore des petites tomates cerises de mon "Liliputien" qui ne l'est plus vraiment et on est en décembre, incroyable


C'est un vrai monstre maintenant et j'ai de plus en plus de mal à le transporter...
Au printemps je ne le changerais pas de pot mais lui remplacerait son substrat par de la bonne terre fraîche accompagnée de fumure, ça devrait lui permettre de tenir jusqu'à l'été ou il aura droit à un rempotage dans un pot plus profond ainsi qu'à un bon nettoyage... ses tiges sont solidement maintenues avec des ficelles sur des supports en bambou mais vu leur poids il faudra que je trouve un système plus performant, il est encore chargé de nombreux fruits


**-*-*-*-*-*-*-*-**

J'ai entamé le nettoyage des planches de culture et ajouté les dernières tontes de pelouse ainsi que du fumier déjà bien desséché du printemps dernier, je dépose chaque fois que c'est possible les déchets de cuisine, principalement du végétal, ça disparaît à une vitesse hallucinante
Une pause de la pluviométrie m'a permis de retourner les deux planches qui attendaient pendant que la troisième a juste été griffée, j'ai aussi enlevé les poutres qui les entouraient, ça m'énervait et puis les rats faisaient leurs galeries en dessous


En parallèle les planches que j'avais créées en mars dernier ont été découvertes, aérées, manque de bol le carton est toujours bien présent, c'est vrai qu'il a fait chaud très tôt et qu'il n'a pas plu assez pour permettre à la vie du sol de remonter faire son job


Ici aussi je découvrirais au printemps, la terre est tellement humide que le bois se décompose sans que j'ai à intervenir


Mes aulx Thermidrome se portent à merveille, j'aurais normalement une bonne récolte à prévoir au printemps pour refiler ensuite des bulbilles aux copines mais je ferais un message à ce sujet lorsque le moment sera venu, je ferais de même avec mes échalotes Griselle au parfum et à la saveur incomparable


Poireaux et bourrache


Pied de bourrache E N O R M E


**-*-*-*-*-*-*-*-**

Plan initial du potager - Mars 2018


Plan du potager - Octobre 2019


Mon dos me faisant parfois la misère même si l'amélioration est comme la prise en main du jardin, millimétrique, je vais devoir faire au fil de l'eau et compter avec les jours ou ça ira pour mettre la main à la pâte
La prairie fleurie va être agrandie et deux planches supplémentaires vont voir le jour et seront utilisées pour les semis de graines florales, en haut j'ai fait apparaître la nouvelle planche des fruits rouges (groseilles et fraisiers) travaillée avec zhom au printemps dernier (article ici),  enfin il me restera une planche destinée au chapiteau qui protégera les plants de tomates

Dans un avenir proche j'aimerais que mon potager ressemble à ça...
Feutre géotextile partout recouvert de mulch ensuite


et pour éviter les rongeurs, que mes planches de culture ressemblent à ça


**-*-*-*-*-*-*-*-**
En dernier lieu et si j'ai le temps pendant l'hiver j'espère pouvoir retourner toute la longueur en bordure du potager pour installer là aussi une prairie fleurie au printemps revenu


Mon blog va rentrer en repos pendant plusieurs semaines, je vous retrouverais en fin d'hiver ou début du printemps selon mon humeur, je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d'année, réjouissez vous de ces moments de bonheur, riez, aimez, vivez et soyez heureux

Bonne année 2020