jeudi 14 novembre 2019

Dans la serre cette semaine

Le temps étant vraiment mauvais en ce moment je suis dans l'incapacité d'aller jardiner alors autant profiter d'une très courte accalmie pour aller à la serre faire mes premiers rempotages

Mes semis du 13 octobre ont bien prospéré...

Laitue Apia


Laitues Apia rempotées



Laitue pommée brune d'hiver


Rempotage aussi pour les oignons

Oignons blancs de Vaugirard

 

Quelques oignons rempotés auront droit au balcon d'honneur ;-) 


L'étagère se remplit au fur et à mesure... en haut à droite dans le bac on remarque les semis de moutarde qui vont rester ainsi 


J'ai mis dans des pots séparés les pieds de Rhubarbe qui ont bien évolué, 100% de réussite pour ce semis, un fruit qui se sert à toutes les sauces, le fruit préféré de la famille au complet

Rhubarbe Glaskins


L'ail émet de jolies petites pousses vertes

Ail Thermidrome



Au potager j'ai récupéré la petite courge Bleue de Hongrie que j'avais laissé accrochée espérant qu'elle finirait par mûrir, elle n'a pas belle allure


Ensachage du pied de cardon que j'ai préféré conserver à l'abri dans la serre, je l'ai entouré de papier sopalin pour faire une petite isolation 


Chez "la bonne graine" j'ai acheté quelques sachets de graines 
En aromatiques : Livèche, Cerfeuil, Marjolaine, Sauge officinale, Arroche blonde
Côté légumes : Betterave Crapaudine, Chou brocolis calabrais, Chou chinois Pe Tsai, Chou rave de vienne, Oseille rouge Red Stripe, Cerise de terre (Physalis), Oignon rouge Red Baron et Echalote grise Griselle, un bulbe délicat et très utilisé (apprécié) par les grands chefs de renom
Pour le plaisir des auxiliaires : prairie  "miellée annuelles et vivaces"


J'avais planté en début d'année des oignons Red Baron, ce sont des oignons doux mais au parfum incomparable, j'ai tellement aimé que je vais en remettre en culture dans la serre afin qu'ils puissent pousser à leur rythme pour une transplantation au printemps


Les échalotes Griselle sont quant à elles installées en partie dans la serre et l'autre dans ma grande jardinière à l'abri de la voracité des nuisibles, je vais jouer la sécurité, en effet, les rats taupiers sont de nouveau de sortie et je ne voudrais pas qu'ils mettent à mal mes cultures d'hiver


Les bulbilles étant tellement nombreux pour les oignons, j'ai opté pour la gouttière et les bacs de culture




Rempotage à faire ces prochains jours, là ça caille trop dehors, j'ai les pieds gelés

Choux Mizuna


Comme le jardin s'endort les articles vont se raréfier, trois ou quatre tout au plus seront à paraître d'ici à ce que mon blog se mette lui aussi en sommeil et tourneront plus autour de la serre et de mes cultures, dehors les arbres perdent leur feuillage et hormis quelques traces de couleur il ne reste plus rien de vraiment remarquable pour faire des articles, une pause de quelques mois sera nécessaire d'ici à ce que le printemps revienne et que le jardin revive

lundi 11 novembre 2019

Des roses pour mon jardin

Il y a quelques temps Florence du jardin de Frescati évoquait ses rosiers préférés dans une liste détaillée dont les photos mettaient en valeur ses jolis sujets
Dans cette liste fort belle j'ai retrouvé le rosier Fantin Latour que j'avais évoqué dans un précédent post ça remonte, c'était en septembre 2018

Je m'étais dit que de toute façon j'attendrais l'automne pour faire un point sur mes rosiers et commander deux ou trois sujets selon les besoins du moment, j'ai donc sélectionné pour leur sérieux et leur fiabilité la roseraie Francia Thauvin auprès de qui je m'étais déjà fournie auparavant

Fantin Latour et ses roses d'une infinie tendresse était donc destiné à rejoindre la terrasse des parfums, non remontant mais très parfumé il s'accordera à merveille avec les lavandes et les géraniums rosat qui prendront le relais lorsqu'il aura terminé sa floraison

Fantin Latour


Un autre rosier aux couleurs plus gourmandes a été palissé en lieu et place de Belle de Sardaigne qui végète et surtout ne grimpe pas d'un pouce, il a été déplacé un peu plus loin parce que planté en arrière plan du rosier Astronomia à l'origine il n'avait guère de chance de s'épanouir, si l'un était magnifique, l'autre est resté chétif

Madame Isaac Pereire


J'espère le voir fleurir abondamment le mur moche et gris qu'il faudrait que je repeigne un jour prochain, il n'y a pas d'urgence pour le moment

J'ai commencé le jeu des chaises musicales et le déplacement de plusieurs de mes rosiers qui soit ont eu trop chaud, soit sont chétifs, soit ne poussent pas du tout, les rats taupiers ont du passer par là, ce sera l'occasion de faire une petite vérification générale et de prendre des mesures drastiques pour éviter qu'ils ne s'attaquent aux racines de mes roses... j'attends qu'il ne pleuve plus pour attaquer les travaux de nettoyage autour de la petite pergola verte que je vais repeindre en bleu au printemps, déterrer les rosiers Pierre de Ronsard, Gertrude Jekyll et Purple Lodge qui seront protégés dans un cône de grillage à poule et enfin aménager cette partie du jardin que je n'avais pas pu terminer ces derniers mois

Bon maintenant reste plus qu'à souhaiter que les pluies s'interrompent quelques jours car j'ai du travail dehors, en attendant j'ai décidé de faire un énorme ménage à l'intérieur de la maison pour jeter beaucoup de toutes ces choses inutiles qui encombrent la maison sans y avoir d'intérêt

mercredi 6 novembre 2019

Deux ans

C'était il y a deux ans
Nous emménagions dans notre nouvelle maison et son jardin à l'abandon
Nous quittions une maison aimée et un jardin que nous aimions tout autant où les fleurs et les plantes avaient une place de choix

Changement d'environnement et de cap, nous voila installés sur les hauteurs d'un petit village sans charme où tout est parait-il tranquille si on omet les cambriolages qui se multiplient dans le village, la campagne n'est plus aussi calme qu'auparavant malheureusement, la nature et l'horizon s'offrent enfin à nos yeux de banlieusards parisiens, depuis les fenêtres nous voyons les vignobles à perte de vue, le jardin est une ruine

Juin 2017 - Première visite

Une partie du jardin

La maison dans son jus


Jardin et maison sont largement abandonnés, les vendeurs sont déjà ailleurs
Eux veulent retrouver la vie citadine, nous la campagne et le calme, saturation commune

*-*-*-*-*-*-*-*-*

Plus tard...

Le jardin commence sa métamorphose... les tas de branchages se multiplient et les premières plantations démarrent

Photos du 10 novembre 2017


Tandis que dans la maison les premiers coups de marteau se font entendre et ne s'arrêteront pas avant un moment

5 décembre 2017


Photos du 25 février 2018


Je ne vous cacherais pas qu'il m'a été difficile de quitter mon jardin et ma maison, en dépit de l'entourage immédiat on y était plutôt bien, souvent je pleurais de ce que j'avais du quitter non par choix mais par obligation

*-*-*-*-*-*-*-*

Même encore aujourd'hui mon ancien jardin et son abondance me manquent 
10 ans pour faire un jardin et l'abandonner


J'ai encore en mémoire la place de chaque plante, de chaque rosier, de chaque arbre et arbuste


*-*-*-*-*-*-*-*

2 ans...
Les travaux sont loin d'être achevés mais le changement s'il est léger est bien présent à l'intérieur comme à l'extérieur... l'année prochaine au jardin, les végétaux auront pris du volume, les fleurs viendront lui redonner vie et enfin je pourrais me dire qu'il n'y a pas de regret à avoir, qu'il y a un temps pour chaque chose
D'ailleurs au passage la vie allait m'offrir l'une des plus belles choses qui soit, une rencontre exceptionnelle, chérie entre toutes, je vous raconte ça plus bas

*-*-*-*-*-*-*-*

La jardinière et la tondeuse ont travaillé de concert pour préparer le jardin à l'hiver qui s'annonce

Photos du 25 octobre 2019



Il faudra encore du temps pour que le jardin ressemble à quelque chose, j'y mets tout mon coeur et mon énergie et je contemple chacun des changements aussi petit soit-il, pour moi c'est une réussite

Quant à la maison les travaux stagnent pour le moment, presque deux mois que nous n'avons plus rien entrepris, oui parce que la vie nous appelle aussi à d'autres obligations, d'autres contraintes, bientôt nous aurons plus de temps libre et les travaux pourront enfin avancer

*-*-*-*-*-*-*-*-*

Et parce que j'ai envie de partager "ce" moment inoubliable avec vous... ma joie est incommensurable autant vous le dire
Il y a quelques jours j'entends sonner à la porte, une silhouette se profile devant l'entrée de la maison mais je ne distingue pas le visage, j'ouvre la fenêtre et je dis
"Bonjour" ???
Et là, un grand sourire sur un visage et cet homme devant ma porte me réponds
"Tu ne vas sans doute pas me reconnaître mais..."
Il n'aura pas eu le temps de finir sa phrase... j'ai couru pour le serrer dans mes bras, fort, si fort
Mon cousin adoré perdu de vue depuis 32 ans et il est là devant moi, ce jour là le soleil a brillé fort dans nos vies et m'a chamboulé le coeur et l'esprit, que de souvenirs heureux et de moments de bonheur partagés...
Et dire qu'il a fallu le décès de ma tante l'année dernière pour que l'on puisse se retrouver après tant d'années
Nous avons prévu de nous revoir bientôt avec nos familles respectives pour renouer des liens qui en fin de compte ne se sont jamais vraiment rompus c'est juste que le temps et les aléas de la vie nous ont séparé c'est tout

vendredi 1 novembre 2019

P'tits coins

J'ai longuement hésité à vous parler de cette partie de la maison
S'il y a bien un endroit que l'on ne montre jamais habituellement c'est bien celui-ci, après tout ça n'a rien de bien sympathique si l'on excepte le fait que l'on y passe quand même un sacré paquet de temps pendant notre vie

Nous avons un wc en hauteur qui tient sur une sorte de support métallique, imaginez le truc, des toilettes en lévitation (rires), dommage par contre car cette structure est fixe alors qu'en magasin on en trouve en version réglable, le plombier nous avait conseillé de changer le tout
Moi j'aime les toilettes à l'ancienne, celles qui sont fixées dans le sol et qui ne donnent pas l'impression qu'à tout instant on va dégringoler avec ladite cuvette


En fait le wc vaut surtout par ses murs affreux et son antique porte en accordéon, ça se faisait à l'époque quant il y avait peu d'écartement entre deux murs, les anciens propriétaires avaient du vouloir s'occuper d'entreprendre quelques travaux avant d'abandonner l'idée... 

Les murs sont gris du temps passé et surtout il y fait froid l'hiver, il nous faudra l'isoler et aussi installer une ventilation à simple flux pour permettre à l'humidité de s'évacuer, sur les murs nous avons constaté des traces suspectes de salpêtre signe de remontées capillaires qui dégradent les murs et empêchent l'installation d'un quelconque revêtement, on en a vu aussi près de l'évier dans la buanderie


L'espace n'est pas très grand, en fait nos toilettes font la largeur du couloir, heureusement il y a de la profondeur sinon ça serait difficile à l'usage...
L'électricien avait tout remis aux normes lors de son précédent passage, je vous dévoilerais plus bas ce que nous avons prévu de faire


Allez aux toilettes c'est un peu se retrouver dans un cloaque du temps de l'époque médiévale, quand je regarde les photos j'ai envie de fuir... à notre arrivée chaque fois que l'on ouvrait la porte ça sentait la cigarette froide puis au fil du temps ça s'est espacé, on a même fini par penser que le fantôme du premier propriétaire venait faire sa ronde (rires)


Mais que c'est moche 



Alors avec zhom on s'est attaqué au plus gros du problème, changer cette fichu porte pour la remplacer par une vraie, une en bois avec une vraie serrure qui ferme à clé et tout et tout
Zhom commence par la découpe de l'entourage en bois, c'est pas de la camelote le bois ici, c'est du vrai, de l'ancien qui tient la route... les montants tiennent avec des chevilles... en bois rires

Vous aimez bricoler, achetez vous cette petite scie super pratique, nous on l'adore


Plus tard...

On coupe le bas de l'encadrement, zhom préfère travailler à la scie manuelle plus pratique et rapide
C'est qu'il aime travailler à l'ancienne mon zhom ^_^



La latéralisation de l'entourage est sans doute le plus compliqué et ma fois nous en avons bavé des ronds de chapeau, avant il y avait des cales en bois, maintenant elles sont en plastiques et plus petites grrr


Nous avons pris un combo de 63 cm de largeur, on ne pouvait pas faire mieux ni plus grand de toute façon... oui je sais il y a des plantes, c'est ici que sont accrochées mes hoyas et d'ailleurs au passage le mur va être refait lui aussi


Avoir une vraie porte lorsque l'on va aux toilettes c'est le must have je vous le garantis

Bon sinon, vous avez sans doute envie de connaître la suite...

Dans un premier temps nous allons réaliser un entourage en bois afin de pouvoir créer une structure qui puisse permettre un accès aux tuyaux et robinets situés en arrière le tout sera en panneaux de bois escamotables... j'ai piqué les idées sur pinterest


Je vais peindre le mur du fond dans une jolie teinte agréable à l'oeil, tout comme dans les choix de la future salle de bain je trouve préférable de jouer sur des couleurs douces et reposantes, quelques déco succinctes en bois, peut-être une ou deux plantes qui sait, la légèreté sera de mise parce que je n'aime pas tout ce qui donne un air encombré


A moins que je n'opte pour la couleur sur la hauteur et en partie basse une peinture blanc craie


J'aime aussi beaucoup ce vert amande qui adoucirait l'ambiance


Pour le sol impression de carreaux de ciment impératif, j'hésite encore, soit je pose des carreaux de carrelage soit du sol vinyle, la première photo me plait énormément tant elle rappelle la teinte des photos du dessus


et enfin nous allons faire un éclairage indirect et diffus, nous utiliserons des bandeaux de led qui seront cachés à la vue par un jeu de rigoles en bois, l'éclairage se fera par le plafond


Voila, vous savez à peu près tout de cet endroit que nous allons transformer dans un futur proche, j'aimerais bien que l'on puisse le faire pendant ces prochaines semaines car l'hiver il y fait vraiment froid et il n'y a pas de chauffage, il faut que je cherche comment nous pourrions solutionner le problème car je vous le rappelle, la place n'est pas le fort de cette petite pièce

mardi 29 octobre 2019

Serre & semis

Nombre d'entre vous m'ont demandé des infos sur la serre et les semis alors je me suis dit qu'un article détaillé pourrait aider celles qui hésitent à se lancer dans les semis et j'en profite pour vous donner des détails de mes installations

Mes moyens n'étant pas non plus élastiques je suis toujours à la recherche d'idées intéressantes à moindre coût, sur instagram j'ai vu des idées d'aménagements intéressantes et je me suis lancée dans l'installation de gouttières de culture, un bon moyen de démarrer tôt les semis de pois, d'ail, de fève et j'en passe, j'aurais pu les faire dans des bacs mais j'avais envie de tester une autre méthode


Je n'ai pas pris de photos lors de mes bricolages mais j'ai pu retrouver celles du passage à l'huile de lin et térébenthine  dont le mélange a été préparé avec soin par mon zhom d'amour, l'application de l'huile et de la térébenthine évitera au bois d'absorber l'humidité, je ne l'avais pas fait dans ma serre précédente et le bois avait gonflé



Le séchage s'est fait rapidement car à l'époque il faisait encore chaud et dans la serre la température dépassait largement les 30° au meilleur de la journée... le bois sent très bon après le coups de pinceau, j'adore, nous avons d'ailleurs fait de même avec la ruche de zhom qui devrait servir l'année prochaine si le jardin s'épanouit suffisamment


Véro m'avait demandé comment j'avais monté mes gouttières, je vous fais un petit récapitulatif
Nous avons repris le même système de fixation que pour la précédente serre et remplacé les petites vis par des vis à têtes plates longues d'environ 5 cm de long , j'avais vu ce système sur un blog il y a très très longtemps
Les tasseaux sont installés à même la structure, j'ai laissé un écart entre les deux pour que l'air circule, ils sont ensuite figés par des œillets à ailettes qui ont permis de renforcer leur position et éviter que ça  bouge dans tous les sens


Les tasseaux font environ 1,5 cm d'épaisseur, les trous sont fait avec un foret de 5
J'ai bien marqué l'emplacement avant de faire mes trous
Les fixations des gouttières sont juste vissées dans le bois, là aussi aucun soucis avec le poids, ça tient sans aucun soucis
Les gouttières sont d'un diamètre de 10 de mémoire, je voulais que ce soit léger sur la structure de la serre, je n'ai pas fait d'évacuation supplémentaire car je voulais que la terre reste humide mais non détrempée pour mes plantations et semis, ça n'a pas empêché les mauvaises herbes de germer


Nous avons mis des vis supplémentaires pour s'apercevoir une fois que tout était monté qu'elles étaient inutiles, elles auront probablement leur utilité un moment ou un autre malgré tout, j'y réfléchis


*-*-*-*-*-*-*-*

Le 13 octobre j'ai entamé une première phase de semis destinés à lever ces prochains mois
Terreau de culture mélangé à du sable, je tasse légèrement et je mets en eau pour que la terre puisse absorber sans détremper le terreau, ensuite je procède à mes semis, je ne couvre pratiquement pas, je laisse les graines faire leur vie
La terre étant bien humide il n'est pas nécessaire d'arroser par la suite, il faut juste bien vérifier de temps en temps que le substrat ne sèche pas trop

*-*-*-*-*-*-*-*

Ici principalement des semis destinés au potager

laitues, fenouil, angélique, pour cette dernière j'ai testé les semis l'été mais ça n'a pas fonctionné


Roquette, moutarde, oignons blancs, mizuna



Ensuite les semis destinés au jardin d'agrément

Soucis, ancolie, rudbeckia, pavot blanc (du jardin de Carole), pensée, persicaire, cerinthe majors, potentille, artemisia maritima, astrance, pour cette dernière je n'ai pas réussi les semis qu'ils soient de printemps, d'été ou d'automne, je teste à nouveau, je vais bien y arriver



Pour réussir les semis de pavot, d'ancolies et d'astrance j'ai mis les graines dans une boite en bas du frigo pendant plusieurs mois car elles ont besoin d'une période de froid pour germer, j'aurais pu les semer en fin d'hiver mais j'ai voulu le faire maintenant, si elles ne résistent pas je recommencerais en février prochain



Dans le potager j'ai semé également de l'ail thermidrome, un ail d'hiver très parfumé qui se met en terre en octobre/novembre...  dans cette planche j'ai installé deux pieds de blettes, j'adore ce légume cuit à la poêle avec un beurre d'ail et mélangé avec de l'oseille et ... de la rhubarbe, un régal
Le pied de rue est sensé éviter l'invasion des taupiers, humm suis dubitative sur l'intérêt du truc...


Pour ne pas mettre les deux pieds dans le même sabot j'ai justement mis dans la gouttière au fond de la serre de l'ail thermidrome, le 27 octobre elles montraient déjà des signes de croissance contrairement à celles plantées en pleine terre


Dans une autre planche des semis d'épinard d'hiver, géant d'hiver, Viroflay...


Je n'ai pas encore eu le temps d'arracher les pieds de courges et de courgettes qui serviront à amender le sol, pour les pieds de tomates je m'interroge pour conserver quelques pieds en pot que je rentrerais dans la buanderie comme je l'ai fait pour mon pied de tomate lilliputien, le reste ira à la poubelle, je ne mets pas de résidus de tomates sur les parcelles pour éviter les maladies liées à cette culture


*-*-*-*-*-*-*
J'avance dans l'histoire, oh juste quelques jours
Les graines germent et pour la plupart les résultats sont plus que satisfaisants, pour d'autres le sommeil est encore de mise

Photos du 17 octobre 





Avance rapide...

Photos du 24 octobre 

Roquette


Oignons blancs


Pop, pop, pop, des petites pousses de partout

Laitue Apia


Moutarde indienne


Laitue et semis de rhubarbe Glaskins, ail des ours, ceux là non plus je n'y arrive pas


Laitue poirée, Mizuna, Oignons blancs


Et les pavots blancs du jardin de Carole 


Je ne vous ai pas encore dit que j'avais reçu un colis surprise avec des jolies petites choses destinées au jardin, Carole a mis du soleil dans ma vie ce matin là et pas qu'un peu, j'adore, merci à toi Carole, tu es un amour




Des plantations à prévoir pour le printemps prochain ;-) 

En ce moment nul besoin d'arroser, l'humidité ambiante contribue toute seule à la bonne hygrométrie des semis mais je jette un oeil de temps en temps pour vérifier que tout va bien et que les semis ne pourrissent pas

Bon j'ai essayé de répondre au mieux aux questions, si vous avez des interrogations n'hésitez pas à me le signaler, j'essaierais de vous répondre par rapport à mon vécu et à mes résultats