lundi 12 avril 2021

Déséquilibre

Franchement depuis quelques semaines la météo est franchement pénible
Un jour chaud, un jour froid, un jour il pleut, un autre il fait sécheresse, faut suivre

Ce dimanche j'ai profité d'une accalmie de la pluie pour rentrer à nouveau les plantes qui avaient besoin d'être protégées, le gel est annoncé pour la nuit prochaine et dehors il fait frais


J'ai hésité à vider le bac du nymphea pour le coller dehors mais il y aura bientôt les moustiques et ça va devenir vite ingérable


Les tulipes sont nombreuses et leurs couleurs sont fabuleuses





D'où vient t'elle celle-ci ?


Elles poussent naturellement et se multiplient allègrement




Les téméraires qui se lancent à l'assaut de la pelouse (enfin ce qu'il en reste)


Tulipes Purissima merveilleuses


Les pieds de rhubarbe sont bien beaux cette année et la floraison s'annonce déjà


Le prunus commence à fleurir, je crains pour ces petites fleurettes si fragiles


Mon autre prunus qui a souffert du gel


Impossible de pouvoir faire une photo correcte qui mette en valeur le malus au magnifique feuillage pourpre, il est constellé d'une myriade de petites fleurs roses 


L'exochorda the Bride est magnifique même si quelques unes de ses capsules ont été brunies par le gel


A côté l'érable Shaina est cuit de chez cuit


La consoude est une source d'approvisionnement pour les osmies qui sont en pleine période de ponte


Ma petite clématite à la floraison bleue est plutôt d'humeur violette cette année, le froid sans doute


Le bassin de la grenouille est à la disposition des oiseaux peu nombreux cette année, je ne suis même pas certaine que nous aurons des nichées et je fais la chasse aux matous de la maison d'à côté qui viennent déranger mon petit monde


J'aime la douceur des boutons floraux des pommiers




Et ceux encore mignons du poirier conférence


L'autre poirier a quelques marques de brûlure mais rien qui ne remette en question sa fructification


L'abricotier ne donnera rien cette année malheureusement, les boutons ont cuit



Le prunier quetsche s'en sortira t'il ?


Le pêcher lui aussi m'inquiète, de toute façon il est moribond


Pour sa deuxième année de présence au jardin l'Heptacodium resplendit


La morsure intense du froid glacial qui s'est abattu ici à gelé mon céanothe topaze
J'ai bien fait de ne pas le tailler, il montre quelques signes de reprise, le gel annoncé va sans doute définitivement éradiquer ce qui restait du vivant


tandis que le Cornus Mas que l'on disait fleurir au bout de deux ans ne fleurira pas cette année mais il promet de faire de l'ombre aux plantes dans le futur


Le phlox prépare sa floraison 


Mes pauvres agapanthes sont passées de vie à trépas, j'avais totalement oublié de les couvrir pour les protéger


Dans la terrasse de gravillons transformée en jardin sec l'une des succulentes s'est mise à fleurir, elle résiste à tout celle-ci


et d'autres font tapisserie


Muscaris jolis


Rosier Eléonore Berkeley et Viburnum Opulus


Brulure 



Le fusain ailé débourre joliment


Les anémones pulsatilles sont merveilleuses et prennent de l'ampleur un peu plus chaque année, dans ce massif encore jeune elles prospèrent joyeusement

Version bleue


en version blanche et en pot, c'est beaucoup moins prospère


Si la précédente semaine de gel a épargné mon érable Katsura Hime, la prochaine brûlera ses jolies plumes roses, ça ne fait aucun doute


Le choisya à ses pieds est prometteur, lui il pousse en toutes circonstances, rien ne l'arrête


Le cornouiller des pagodes ne fleurira pas lui non plus


il repart même du pied, il faudra que j'enlève les pousses


Tout comme ma sauge Red Lips qui a rendu l'âme alors qu'elle avait bien résisté jusque là


Le calicanthus aussi reprend vie, il a pris du retard et c'est tant mieux


les hostas sortent timidement la tête, il va me falloir étaler des granulés anti baveux



L'hydrangea Dentelle de Goron en pleine reprise lui aussi


ça bourgeonne de ci, de là


Cornus Elegantissima



Hydrangea Belladone en version salade


C'est tout pareil pour mon Gingko


L'hamamélis se dresse fièrement vers le ciel


Le pied de thym pousse dans le muret de l'escalier


Pensées du moment


au pied du yuzu, elles s'épanouissent au fil des mois et des saisons

Ces trois prochains jours de gel vont avoir un effet dévastateur sur la végétation qui s'épanouissait au jardin et je crains réellement le pire pour certaines variétés de plantes qui avaient été bien touchées la dernière fois mais après la grêle de l'année dernière est-ce que ça doit me surprendre encore cette météo qui fait constamment le yoyo ?

Je suis vite rentrée me mettre au chaud après cette petite sortie dominicale, le temps n'était vraiment pas agréable là dehors

Déséquilibre

Franchement depuis quelques semaines la météo est franchement pénible Un jour chaud, un jour froid, un jour il pleut, un autre il fait séche...