lundi 24 septembre 2018

Petites folies

Cet été je me suis penchée sur la liste des rosiers que je comptais accueillir au jardin, chez Kordes j'avais mis quelques spécimens dans ma liste d'attente avec un rappel par mail lorsqu'ils seraient à nouveau en vente, ça tombait bien, mi août je recevais un message m'informant de la mise en ligne des rosiers tant attendu

Pomponella qui m'avait tant plu chez Estelle intégrera le jardin en octobre prochain, résistant et florifère, il est doté d'un parfum léger et odorant et ses boutons globuleux font vraiment tout le charme de ce joli rosier


Larissa que je possédais dans mon ancien jardin


Pour les valeurs sûres, c'est chez le rosiériste Loubert que je me suis fournie, je connais désormais leur sérieux et les prix ne sont pas plus chers qu'ailleurs

Il y a d'abord le charmantissime Cuisse de Nymphe émue que je possédais dans mon ancien jardin, un rosier solide à la floraison unique tout en délicatesse, un parfum puissant avec ce petit côté si féminin que j'adore, une beauté aux épines acérées qu'il faut savoir manipuler avec précaution


Super Fairy rejoindra lui aussi le jardin et sera installé sur le mur de la dépendance là où il y avait l'ancien poulailler. Doté d'une belle résistance et d'une capacité à s'épanouir rapidement sur un mur, il est remontant et ses fleurs pleines de charme sont changeantes passant du rose foncé au rose doux presque blanc, discrètement parfumé il sera le petit plus qui habillera cette partie du jardin pour l'instant laissée à l'abandon


Lorsque j'ai commencé à dessiner les massifs de mon futur jardin j'ai de suite imaginé des rosiers anciens, très parfumés, je voulais avant tout qu'il y ai des senteurs, la dominante rose avait ma préférence
Le choix s'est très vite porté sur des rosiers anciens utilisés par les parfumeurs pour les hydrolats servant à la fabrication des parfums, souvent non remontant ils sont d'une délicatesse absolue, leur beauté et surtout leurs effluves puissantes les rendent indispensables dans un jardin

Le premier d'une future longue série, ici rosa damascena Kazanlik


Le suivront dans les mois à venir, Juno, le Rire Niais, Rose de Meaux et Fantin Latour


et les géraniums des parfumeurs


Il y aura aussi de la lavande vraie, de la lavande aspic et enfin de la lavande blanche très parfumée

Les bulbes s'entassent en attendant que le froid revienne pour la mise en terre


Quelques fruitiers réclamés par les gourmands, cassis, framboise, myrtille...




J'ai enfin trouvé mon figuier déjà porteur de quelques fruits... le vendeur m'a indiqué que les fruits ne devraient pas tomber ces prochains mois et que l'année prochaine nous pourrons les déguster dès que les températures seront chaudes... c'est un figuier aux fruits riches, fondants, doux, gourmands et sucrés
J'ai ainsi appris que sa sève est extrêmement corrosive et elle est utilisée pour brûler les verrues 

Figuier Madeleine des deux saisons



Trouvés aussi la belle monarde Beauty Of Cobalm que je possédais dans mon ancien jardin et le géranium Orion qui sera planté dans le massif du grand bleu


enfin pour terminer la belle Monarde Croftway Pink faisait également partie des derniers achats


Ces quelques achats m'ont fait du bien car après cet été beau mais chaud, les plantes ont pris cher, très cher et je crains que certaines ne s'en relèvent pas malgré tous les soins apportés, la sécheresse continue ici et ce n'est pas de bonne augure pour ce début d'automne même si quelques pluies sont venues rafraîchir l'atmosphère

samedi 22 septembre 2018

Où je vous parle de l'étage / Post 2

Au cours de la première visite de notre maison nous avons adoré les pièces situées à l'étage
L'une, dont je vous ai déjà parlé, est devenue la chambre de fifille

Les deux autres sont :

La pièce palière lumineuse et éclairée par deux vélux (un grand et un petit), elle est parquetée de chêne ancien et les peintures ont été faites à neuf par les anciens propriétaires, une partie des murs est bleu, je n'en peux plus de cette couleur éteinte, pouah

Vieilles poutres en chêne


On y accède par la petite porte que vous voyez sur la photo de droite, non ce n'est pas une porte pour lilliputien, on y passe debout sans problème

Juin 2017 - Première visite


Dans l'avenir nous nous occuperons de créer une belle salle d'eau là où il y a le fauteuil, j'ai déjà bien quelques idées qui demandent encore de la cogitation... j'adore les ambiances agréables, reposantes ou détente se conjugue avec bien être, des couleurs douces principalement et des lumières diffuses parce que rien ne m'exaspère plus le matin au réveil que d'avoir une lumière blafarde qui m'explose au visage et qui me fait penser à une salle d'autopsie
Une pièce d'eau c'est avant tout la continuité de la chambre, on s'y réveille, on s'y prélasse, on s'y apprête et on s'y dorlote

Bon pour ma part j'aurais aimé faire une salle d'eau avec un puis de lumière, des plantes vertes et des  meubles en bois avec de belles vasques concaves en ardoise  un peu dans le style de la première photo mais pour ça il faudrait que la maison soit adaptée à ce type de projet et qu'ensuite nous ayons gagné au loto et comme nous n'avons pas de chance au jeu...


zhom penche clairement pour les ambiances de cette deuxième série
C'est plus dans l'air du temps


il y a aussi la version cottage qui me plait bien


Sur l'autre côté de la pièce palière (juin 2017)

 

Je voudrais conserver cette partie pour installer un coin détente décoré sobrement
Bien entendu la peinture sera là aussi refaite, tout y sera blanc craie
Mes inspirations du moment (j'aime l'ambiance de la première photo)



Passons maintenant à ce qui est notre chambre parentale, ici ce sont environ 18m² qui s'ouvrent sur une belle fenêtre à double vitrage et un vélux de taille moyenne qui aurait mérité d'être un peu plus large, le sol est en vinyl de bonne qualité, j'adore les vieilles poutres de chêne typiques de ces maisons anciennes
Les couleurs sont ignobles, sérieusement, je me demande ce que les gens ont dans la tête lorsqu'ils décorent leur maison, ce n'est ni joli ni harmonieux et encore moins reposant, je crois que dans le mauvais choix des couleurs on atteint le paroxysme du laid et du hideux quoique j'en ai vu certains qui faisaient encore pire...


Pour cette pièce je prévois une mise en peinture avec (là aussi) un beau blanc craie lumineux qui sera réchauffé par un peu de jaune moutarde, cette couleur se mariera merveilleusement avec la teinte du parquet vinyl, j'y ajouterais une jolie console peinte en gris ardoise, des affiches dans de jolis cadres, un fauteuil douillet bleu doux, des luminaires suspendus type boules chinoises, un joli rideau fait main
Voila les quelques planches d'inspiration



Comme vous le voyez les projets ne manquent pas et les aménagements non plus
La décoration se fera au fil du temps et fonction de l'avancée des travaux actuels, il faut garder quelques projets pour le futur

Edito du moment : si vous êtes à St Jean de Beauregard pour me retrouver plus facilement j'aurais un polaire noir sur le dos ou accrochée à la taille (ou au bras) et des converses grises, j'y serais ce matin et jusqu'au tout début de l'après midi

jeudi 20 septembre 2018

Où je vous parle de l'étage / post 1

Le hic lorsque l'on achète une maison c'est qu'il faut souvent reprendre toute la décoration et dans notre cas nous ne faisons pas exception à la règle 

Je vais évoquer dans cet article la chambre de notre fille
C'est une grande chambre d'environ 20m² totalement peinte en bleu profond très joli mais avec le vélux traité contre le soleil la luminosité est trop basse, le sol a été entièrement refait en vinyl d'excellente qualité (par les anciens proprio) mais trop foncé à mon goût et pas du tout en corrélation avec la couleur de la pièce (couleur qu'ils ont du acheter en volume car elle est présente à peu près partout à l'étage), la chambre possède en outre un grand dressing pourvu de nombreuses étagères et de tiroirs multiples, une vraie chambre de fille



Dès l'emménagement fifille a expressément demandé à ce qu'elle soit repeinte en blanc alors pendant cet été nous avons attaqué la mise en peinture, les murs sont pentus et haut, il nous a fallu passer presque trois couches pour avoir un rendu parfait, la transformation est radicale et le blanc apporte la lumière qui manquait

Les couleurs profondes sont souvent difficiles à masquer alors il faut une monocouche vraiment couvrante, j'avais déjà utilisé la marque Dulux Valentine dans le passé pour repeindre mon ancienne maison, en version mat mais il y a deux sortes de peinture pour cette marque, le packaging de 10 litres propose une matière coulante, peu couvrante, l'avantage est qu'elle est inodore, une déception pourtant, à 49 €uros c'est ce que j'appelle du foutage de gueule.. le pot de 6 litres propose une qualité nettement supérieure, épaisse, vraiment couvrante, elle est légèrement odorante, le pot est à 60 €, cher mais efficace
Tout ça pour dire qu'il nous a fallu presque 15 litres de peinture pour refaire cette pièce, j'ai cru que j'allais m'étouffer !!!

 

Test de peinture par fifille... Gris satin lumière ou café au lait, le choix est compliqué 


C'est beau, c'est blanc mais bon sang, que c'est dur physiquement avec les pentes


On protège les angles et fifille applique la couleur "café au lait"


Avec les fortes chaleur le séchage a été rapide


Dans un post à venir je vous dévoilerais les deux autres pièces situées à l'étage
En attendant voila un projet terminé...

mardi 18 septembre 2018

Un rosier, Pink Prospérity

Il y a encore quelques mois je ne donnais pas cher de ses branches car à la réception du rosier ce dernier était vraiment mal en point, réponse de Guyot "nos rosiers étaient malades pour la plupart, nous avons eu plusieurs plaintes de nombreux clients"
mais dans ce cas pourquoi les envoyer aux clients dans cet état ??? ah le fric...
Comme ils ne sont pas aimables pour deux sous et pas plus commerçant qu'une vacharde à la langue de vipère, après la réception de mes deux rosiers de remplacement je compte bien oublier que Guyot existe, au moins c'est dit

Photo du 18 mai 2018


Quelques semaines plus tard j'avais du enlever une bonne partie de son branchage avec le secret espoir de réussir à le sauver

Photo du 7 juin 2018


En juillet il était couvert d'oïdium comme la majorité de mes rosiers, un traitement au lait entier plus tard il était plus beau même si son feuillage n'était pas aussi développé que je pouvais l'espérer
Fin août l'oïdium est revenu


Enfin après tant de péripéties il s'est décidé à émettre ses premiers boutons, je ne les ai pas compté mais il doit bien y en avoir une petite dizaine tout au plus

Photos du 24 août 2018



Malheureusement à l'ouverture j'ai immédiatement pensé à un insecte qui aurait décapité une partie du bouton


et puis


Quelques jours après les boutons aussi grands qu'une pièce de 2 €uros ont débuté leur floraison pleine de charme et de tendresse, il n'est pas parfumé contrairement à ce qui était annoncé




Alors, est-ce bien Pink Prospérity ?

Bon sinon samedi je serais à St Jean de Beauregard, si vous passez par là faites moi signe, c'est avec un immense plaisir que j'irais vous faire la bise et tailler la bavette avec vous

Edito : nous ne viendrons pas à St Jean samedi, nous avons prévu d'acheter nos végétaux à la pépinière de Penhouet lors de notre virée en Bretagne prévue dans quelques semaines

vendredi 14 septembre 2018

Poulailler et potager

Lorsque nous avons visité la maison en juin 2017, nous avons remarqué ce vieux bâtiment qui se trouvait être un poulailler constitué de bouts de planches solidement fixées avec une escadrille de clous longs comme mon bras, à cet  endroit il y avait aussi un gros dépotoir, on y voyait vraiment pas grand chose à cause de la masse de la végétation



Malheureusement le coups de foudre rend aveugle !!!

Mi juillet j'ai entamé le démontage de cette verrue ignoble
ça commence comme ça...                                                   pour se retrouver comme ça


Le lendemain moi et mon pied de biche on est les meilleurs copains du monde


Que de planches (et de cochonneries)

Comme le poulailler est répertorié sur le cadastre, j'ai entrepris de déposer un permis de démolir, pour les impôts c'est nécessaire pour qu'il ne soit plus incorporé dans le calcul du foncier, je rigole jaune lorsque l'on m'informe qu'il faut 4 mois pour son étude (ils font quoi dans les bureaux des bâtiments de France), j'ai d'ores et déjà prévenu que le poulailler serait par terre avant cette échéance

quand je vous dis qu'il y a du bazar, vous me croyez ?

 

Avec zhom on s'est occupé à démonter les plaques d'amiante du toit, il fait une chaleur à crever, on attendra des jours meilleurs pour continuer


Début septembre zhom est en congé et le poulailler disparaît à vue d'oeil

 

Enfin, il n'est plus


Version pendant le nettoyage
On ne regarde pas les planches posées sur le pignon qui vont servir à un futur projet, les bouts de gouttières seront refixés dans quelques jours et reliés à la réserve d'eau que nous allons devoir repositionner avec une légère surélévation à l'arrière 

ça c'est pour la face cachée du bordel ambiant... parce que je ne vous épargne rien et que de toute façon quant on entreprend ce type de chantier il y a toujours un truc qui ne va pas...
Vous aurez quand même remarqué le changement entre l'avant / après, c'est ce que je préfère
J'ai dit à zhom :
"le détour par la déchetterie va être vraiment nécessaire"


Quelques planches (on n'en manque pas) ont été récupérées pour la planche de culture surélevée que j'ai installé en bordure du potager (inspiration ici)... 


et puis je me suis lancée dans la construction de mes bacs à compost (vidéos ici et ici), sur Youtube il y a plein de tutos


Des pochoirs pour marquer les bacs, les planches du devant sont toutes amovibles, l'une des vieilles portes me servira de couvercle, il faudra que je prévoie la plantation de quelques arbustes pour créer un ombrage parce que là le mur est en plein soleil et ce n'est pas bon du tout pour la formation du compost


Côté potager mes planches de culture sont prêtes
Je suis satisfaite parce que les populations de rats taupiers se font de moins en moins présentes et pour le moment j'ai réussi à m'en débarrasser mais pour combien de temps !!!


De temps en temps (quant il a plu) je vais faire quelques percées dans les carrés avec ma bêche voir si la vie revient, les bonnes surprises ne sont pas rares mais encore trop timides
Je vais suivre la démarche d'un jardinier amateur qui ramène la vie dans son potager en allant la chercher ailleurs (bois, prairie...), il insémine artificiellement sa terre pour ramener la vie et son concept fonctionne hyper bien


A l'automne nous planterons les fruitiers (figuier, amandier, pêcher, pruniers reine claude et quetsche, poirier peut être), les légumes et fruits sans goût ça suffit, j'attends de mon côté que les arbres du terrain de jeu d'à côté perdent leur feuilles que j'irais m'amuser à récupérer pour les incorporer au potager

Quelques projets qui vont prendre vie dans le futur comme cette petite pergola au dessus de la porte de la dépendance un peu dans le style de celle trouvée sur le blog de Madelief 


et aussi une treille pour faire courir mon rosier Thalia


une table de culture faite avec du bois de récupération


Les idées fusent et ne manquent pas, tant mieux, ça occupe