dimanche 26 novembre 2017

Abandonné

1000 mètres carré de jardin à repenser
voila ce qui m'a attirée lorsque nous avons fait l'acquisition de notre maison
Mais quelque fois je me demande ce que les gens ont en tête... sincèrement
Ici c'est la partie située devant la maison cachée par ces immenses thuyas à qui je prévois de jeter un sort, y poussent à foison des lianes de glycine entremêlées dans les troncs qui servent de cachette aux oiseaux, je pensais trouver de la bonne terre de jardin mais il n'y a qu'une immense dalle de béton recouverte de gravillons, dessous il y a la cuve à fuel qui sera condamnée par du sable lorsque nous aurons fait enlever la chaudière qui ne sert qu'à la production d'eau chaude (on attend le devis), ubuesque !!!


On remarque au fond de la photo une jardinière en béton, je l'ai remplie de carton et de feuilles mortes, j'y planterais des bulbes prochainement
Les anciens propriétaires nous ont laissé quelques bouteilles de gaz dont il faudra se débarrasser, un cadeau empoisonné 


Pour le moment je consulte Pinterest qui m'inspire, je trouve quelques idées pour habiller ce coin oublié et déserté mais je pense que de nombreuses potées pourraient bien redonner un peu de vie à cet endroit oublié

Superbe harmonie en blanc et vert ! Agapanthus 'White heaven'…

galvanized buckets and flowers how can this be any prettier

Dans le prolongement de la terrasse et en montant la volée de marches on arrive sur la partie la mieux entretenue du jardin si l'on excepte le fait que la aussi les thuyas n'ont été que partiellement entretenus (décidément c'est redondant ici), un cyprès en état de mort clinique qu'il va falloir supprimer et je n'imagine même pas l'énorme réseau racinaire qu'il va falloir détruire, j'ai bien envie de tester le feu sur la souche pour la désintégrer (mais le feu est interdit dans les jardins)  derrière lui un pommier abandonné et à sa droite un arbuste inconnu qui semble être un seringat...

A gauche du cyprès un joli rosier au doux parfum musqué qui va disparaître





Sur la gauche de l'arche et dans le prolongement de l'escalier sont plantés de nombreux forsythias et un houx qui empêche tout passage
De multiples arrachages sont à venir, la terre et l'ambiance automnale se prêtent aux gros travaux



Ici nous avons pensé à un espace planté de nombreux érables pour une ambiance reposante un peu dans l'esprit des photos ci-dessous, des panneaux et des claustras viendront apporter l'ombre nécessaire tandis qu'un cerisier pleureur apportera la touche de douceur et de couleur au printemps... nous jouerons sur les rondeurs et le bruit de l'eau avec l'implantation d'un bassin et d'une fontaine à énergie solaire

Retrouvez de nombreux exemples de statues et sculptures pour votre jardin, ainsi que des explications pour choisir le modèle adapté à votre aménagement.

Karl Gercens est l'horticulturialiste par excellence. A voir s es milliers de photos sur Flickr , (classé...

SWD11073 - classical and japanese styles combinated - jardin classique et japonais fusion

Vous n'aurez pas loupé j'en suis sure les jolies arches qui appellent des grimpantes, mais lesquelles ??


La maison et sa jolie terrasse orientée sud-ouest, l'été il y fait une chaleur de four mais une fois que nous aurons installé une pergola et fait ouvrir une baie vitrée le rendu sera plus intéressant, j'ai aussi l'envie de positionner sur la terrasse un ou deux agrumes et des oliviers suffisamment développés pour résister aux températures assez fraîches de notre région, enfin des guirlandes lumineuses et une banquette avec de jolis coussins colorés

Inspiration

Lovely litttle pleasures bel arrangement : guirlandes, table en palettes, peintes sobres, compo florale
WEBSTA @ nicholnaranjo - friday, how i love you! ✨ also, that ginormous succulent that's solo on the floor just keeps growing and growing! it was small at the beginning of the summer and now it needs its very own pot! ✨
.
Les pieds de lavande ont être supprimés, je prévois un massif blanc, vert et bleu mais rien n'est encore vraiment défini et il faut vraiment que j'imagine cet espace

Avant

Après 


Inspiration

Idée d'associations de plantes et de couleurs

Pompons blancs > hydrangea ?


bordure d'hosta avec sur le mur l'hydrangea pétiolaris

J'ai profité d'un après-midi où le temps était maussade mais sans pluie pour avancer le nettoyage des abords de la dépendance
Au programme, arrachage des trois rosiers grimpants rouges (je n'aime pas les rosiers rouges), des  orties et mauvaises herbes

Avant

Après

Les orties ont été jetées dans la bassine en zinc et je pourrais ainsi faire du purin pour enrichir mes futures plantations, j'attends la pluie avec impatience


Sur la droite de la dépendance il y a trois énormes groseilliers à fleurs que je voudrais supprimer, je ne sais pas encore comment je vais m'y prendre mais je vais bien trouver une idée pour dessoucher ces énormes troncs (je pense sérieusement au palan) sinon j'utiliserais des produits chimiques (oui je sais c'est pas bien mais à la guerre comme à la guerre) pour les faire crever définitivement et puis il y a ce vieux pommier qui a besoin d'être dessouché lui aussi et à droite un lilas qui pousse à l'envie, lui il va y passer aussi (à droite sur la photo on distingue les hautes branches du cerisier)


La fatigue se faisant sentir je voulais d'abord arracher les pieds d'hortensia qui végétaient près du poulailler, la terre étant meuble à cet endroit l'arrachage a été facilité reste que les nombreuses bâches étalées partout me posent problème d'autant que la végétation alentour essaye de gagner sur cette parcelle en s'infiltrant un peu partout
Sous ce monticule de végétaux morts se cache une surface bétonnée que je pourrais nettoyer (plus tard) et où je pourrais installer une petite table en fer forgée avec de jolies chaises colorées
Les barrières en bois serviront à délimiter la partie potager de la partie jardin fleuri


Ici la déchetterie n'accepte qu'un passage par mois à raison de trois mètres cubes tout cela dans un soucis d'économies...notre petit village pourtant relié à une communauté de commune, l'accès à la déchetterie nous coûte 168€ à l'année et comprends la location de deux poubelles et 3 € par passage supplémentaire, même si ce n'est pas cher payé ça fait tout de même son prix si on ajoute à cela la taxe d'habitation sensée permettre l'accès aux services publics, on se moque franchement du monde

Pour terminer ce post  la superbe journée de mercredi encourageait aux travaux extérieur où un gros chantier m'attendait, je vous avais dit plus haut que je comptais faire du débroussaillage près de la dépendance et bien voila, c'est chose faite, mes épaules et mes genoux s'en souviennent encore mais au moins ça donne plus de lumière et ce n'est qu'un début
Les cassis fleurs ont été largement raccourcis tout comme le pommier mal en point dont les branches pourrissent sur l'arbre, le seringat a été ratiboisé, j'ai trouvé étrange qu'il porte quelques fleurs sur certaines de ses branches (!!!)
Ce qui me plait moins c'est que maintenant on voit bien mieux l'horrible poulailler, la vérue
Dès qu'il fera sec à nouveau je passerais les branches au broyeur


Nous avions travaillé sur un projet de clôture pour le fond du jardin mais il va falloir revoir intégralement notre copie (petite visite au service de l'urbanisme communal), ici on ne construit pas de mur mais on laisse place à la lumière en intégrant du grillage,  par contre il va falloir que je fasse venir une entreprise d'espace vert pour régler le problème de ces arbres hideux qui encombrent la vue, nous plancherons ensuite pour l'installation d'un grillage rigide (blanc) et l'ouverture du mur pour notre futur parking


L'avantage c'est que je pourrais planter à foison des arbustes colorés et qui fleuriront successivement toute l'année tout en masquant subtilement la vue sur notre jardin...

lundi 20 novembre 2017

Les premiers travaux

Lorsque nous avons visité notre maison pour la première fois début juin dernier notre attention s'est de suite portée sur les possibilités que nous offrait la situation de la maison, son jardin, ses volumes, la lumière qui entrait à flot, la tranquillité de ses alentours (si l'on excepte les passages  incessants de voitures et de camions), l'ensemble a été un formidable coups de coeur et nous vivons désormais dans cette maison dont nous découvrons les avantages mais aussi les côtés négatifs

C'est ainsi qu'enthousiastes et charmés nous avons loupés les quelques défauts récurrents qu'un tel "paradis" peut cacher sous des atours joliment présentés
Dans la verrière  on a d'abord cru que la fenêtre de la verrière était ouverte, en fait non l'un des carreaux était cassé, sur la façade sud aussi, un autre est lézardé, le mastic doit daté de l'époque de la construction de la verrière autant vous dire que c'est du solide


J'ai mis des cartons le temps de courir acheter des panneaux de plexiglas difficiles à tailler, quelle chienlit


De fait, le cutter conseillé par le vendeur de Castorama qui ne connaissait rien à son affaire ne coupait pas le plexiglas et il nous a fallu acheter une disqueuse, au moins maintenant nous aurons un matériel performant si nous voulons couper du métal ou du bois, poncer, bref tailler dans le vif


La dépendance et sa toiture en amiante...
Nous avons aussi retrouvé des plaques d'amiante dans le poulailler que nous allons démonter dans les prochains mois, un véritable problème de société tant pour la gestion que le recyclage, personne n'en veut c'est bien connu et même les déchetteries les refusent
La question du moment c'est "qu'est-ce qu'on en fait" ???


Une fois dans les murs nous avons vite remarqué que la température descendait rapidement dès que le poêle à bois était coupé, c'est ainsi qu'à la faveur des travaux entrepris par notre électricien nous avons découvert que la maison n'était pas isolée du tout sur le rez-de-chaussée
Les murs sont en briques et ils sont recouvert uniquement de béton ou de plâtre, le must pour capter le froid
Dans la cuisine la crédence a vite volée en morceaux , c'était nécessaire pour la continuité des travaux et l'isolation que nous allons entreprendre en cette fin d'année
On remarque bien l'ancêtre de la hotte et une évacuation pour un poêle à bois aujourd'hui disparu corps et âme mais qui a eu son temps de gloire, la peinture est noircie et craquelée 

 

 Le nouveau câblage électrique a été posé de main de maître



Un nouveau boitier électrique a été installé, la maison n'était pas reliée à la terre et les fils étaient gainés de tissus autant dire qu'à la moindre surcharge nous risquions l'incendie
Un compteur qui date des années 30




La signature de notre pavillon est enfin fixée, d'abord prévue le 27 novembre elle est repoussée au 5 décembre, merci au Crédit Agricole qui a besoin d'une semaine pour débloquer les fonds (sont forts les banquiers quand même) nous pourrons entamer les gros travaux d'isolation et aussi de décoration, viendra la pose de notre future cuisine et l'aménagement
Nous ne regrettons rien car malgré tous ses défaut cette maison dégage un charme fou auquel il nous est difficile de ne pas céder et puis lorsqu'elle aura été rénovée elle n'en sera que plus belle encore

mercredi 15 novembre 2017

Nouvelles d'automne

Dehors les feuillages ont pris de magnifiques teintes ocres, oranges ou rouges et alors que je cherche mes mots, je me dis que je suis contente de m'asseoir un petit moment car ces derniers jours ont été fatigants, véritablement car en plus de gérer un déménagement nous avons du aussi gérer les mésaventures de nos acquéreurs qui au passage n'ont toujours pas réceptionné leurs offres de prêt alors que la signature est prévue le 27 prochain, je crois rêver.

Dépassés par les événements ils se sont retrouvés sans hébergement et nous avons du leur proposer une convention d'occupation pour notre maison le temps que la signature ai lieu (j'espère que nous ne le regretterons pas), ça nous a laissé stupéfait de voir combien les gens sont assistés, incapables de gérer par eux mêmes les situations qu'ils ne maîtrisent pas faute d'implication, adultes pourtant ils devraient être capables d'assumer leurs décisions qu'elles quelles soient, il faut croire que non...

Mais laissons là les méandres de la vie, je vous emmène visiter le jardin ou tout au moins l'arrière du jardin avec ses énormes cyprès laissés à l'abandon et qui ont atteint une hauteur critique... imaginez 36 mètres de clôture plantée de résineux qui bouchent totalement la lumière à la végétation du jardin

La partie gauche de la clôture 


Le milieu avec son accès privilégié


et la partie droite laissée totalement à l'abandon


Depuis l'intérieur voila ce que ça donne
Un vrai méli mélo de troncs de toutes envergures


Les plus minces comme dirait l'autre



Ne vous y trompez pas, la photo ne montre pas bien l'ampleur des arbres, une chose est sure c'est qu'une fois coupé au ras du sol ils ne repartiront pas


J'ai contacté un jardinier qui va entreprendre une bonne taille sur le pauvre cerisier Napoléon qui a poussé un peu à l'arrache gêné je pense par les affreux cyprès


son copain le prunier sera transformé en paillis, il a poussé de manière anarchique et serait transformé en totem si d'aventure on lui imposait un nettoyage, je n'ai pas trop envie de transformer mon jardin en parc à totem



J'avais entrepris de ramasser une quantité astronomique de feuilles laissées là par les anciens propriétaires qui ne s'étaient pas foulés pour le nettoyage, partout des bâches vertes recouvertes de bout de bois et de feuilles mortes, un vrai régal pour récupérer toute cette matière organique disponible, avec le mauvais temps j'ai du abandonner mais les prochains jours devraient être nuageux et sans pluie ce qui devrait me permettre d'avancer un peu 



Nous avons déraciné le pauvre arbre de judée qui avait rendu l'âme, il finira en compost lui aussi
Quelques bouts de plantes arrachées et laissées là en attente d'un ramassage à venir
Les pommiers ont été déracinés de notre ancien jardin et installés contre le mur, il faut que je m'occupe de les palisser convenablement pour être certaine d'avoir des fruits en 2018, idem pour les deux pieds de vignes (les plus jeunes) installés sur le mur grillagé, une excellente chose car ce grillage permettra de guider les rameaux à venir

Le week-end dernier aura été bousculé à cause d'une météo digne d'un film catastrophe, je n'ai jamais vu autant d'eau tomber en aussi peu de temps et un vent qui aurait pu décorner les bœufs tant il était puissant, ça n'a pas aidé à l'avancement de nos projets de jardinage
C'est grâce à une fenêtre de calme qui aura duré une petite heure que nous avons procédé aux plantations urgentes, le gel était annoncé pour la nuit
Pendant que zhom s'occupait de mettre en terre de fushia et les érables, j'entreprenais le nettoyage de la bordure et la plantation des arbustes ramenés de mon ancien jardin





Depuis le coin gauche de la terrasse j'ai remis en terre mon prunus japonica, ma clématite Princess Kate qui pourra grimper sur ma pergola en attendant que je l'accompagne de la clématite Mayleen qui évoluera à l'envie, je ferais également l'acquisition de la jolie clématite Armandii très prolixe qui sera plantée en lieu et place des lierres affreux que je vous montrerais bientôt


A droite de la pergola est installé le petit prunus Kojo No Mai et juste à côté le magnolia Soulangiana rustica rubra qui, s'il tient aux affres de l'hiver, apportera son ombre sur la terrasse surchauffée en été, enfin si on le voit grandir


Enfin dans la continuité j'ai remis en terre mon eupatoire chocolat que je trouvais si belle, elle n'a pas bien aimé le déménagement et si jamais elle rendait l'âme et bien j'en achèterais un autre exemplaire


J'ai décidé que dans ce jardin je ne planterais pas de rosier mais que je me concentrerais sur les floraisons et les couleurs changeantes de la végétation au fil des saisons, ça m'occupera pendant un bon moment de choisir les essences que je vais intégrer au jardin, je compte bien rendre mon jardin accessible aux nombreux insectes et aux oiseaux et privilégier leur bien être en créant des espaces dédiés 

J'ai installé tant bien que mal les plantes les plus craintives dans ma verrière, ici elles seront à l'abri du gel et dès que le soleil donne il y fait bien chaud


Mon travail du jour a été de faire le nettoyage du carré le plus à droite, envahi de framboisiers cavaleurs et d'orties piquantes c'est quelque 10m² qu'il m'a fallu bêcher et nettoyer... heureusement la terre est légère ici et j'ai ainsi pu arracher en quelques deux heures toute cette partie laissée aussi à l'abandon

Avant (enfin pendant aussi)

et après


Ce sont les articulations de mes genoux qui m'ont rappelé à l'ordre, il était temps pour moi d'arrêter et je souffrais vraiment beaucoup
Malgré les trous laissés un peu partout je suis contente de mon travail, il ne me restera qu'à essayer d'enlever une souche qui se promène en plein milieu de ce nouveau terrain de jeu et puis parce que je ne m'ennuierais pas dans les prochaines semaines, je vous raconterais mon prochain centre d’intérêt que vous voyez là en plein milieu de la photo, j'ai comme l'impression qu'il va me poser quelques soucis...



J'ai aussi commencé à arracher les rosiers qui se trouvent au jardin
Celui là était vieux mais agressif et je me suis même retrouvée couchée sur lui après que ma chaussure de jardin ai glissé, j'aurais pu me faire très mal
Il faudra d'ailleurs que je prévois des vêtements de jardinage parce qu'à ce rythme mon panel de jean va y passer


Pour terminer cet article un peu longuet je vous le concède (mais j'en avais à vous raconter) je vous dévoile ma découverte du moment... je ne sais pas de quoi il s'agit (une fontaine peut-être) car il m'est impossible de pousser la végétation pour y accéder, un houx agressif me barre l'entrée de ce secteur du jardin mais il ne tardera pas lui aussi à subir mes assauts destructeurs


Je vous retrouve très vite au profit d'un article dédié aux travaux que nous entreprenons dans la maison et ils ne font que commencer
Prenez soin de vous ...