vendredi 14 septembre 2018

Poulailler et potager

Lorsque nous avons visité la maison en juin 2017, nous avons remarqué ce vieux bâtiment qui se trouvait être un poulailler constitué de bouts de planches solidement fixées avec une escadrille de clous longs comme mon bras, à cet  endroit il y avait aussi un gros dépotoir, on y voyait vraiment pas grand chose à cause de la masse de la végétation



Malheureusement le coups de foudre rend aveugle !!!

Mi juillet j'ai entamé le démontage de cette verrue ignoble
ça commence comme ça...                                                   pour se retrouver comme ça


Le lendemain moi et mon pied de biche on est les meilleurs copains du monde


Que de planches (et de cochonneries)

Comme le poulailler est répertorié sur le cadastre, j'ai entrepris de déposer un permis de démolir, pour les impôts c'est nécessaire pour qu'il ne soit plus incorporé dans le calcul du foncier, je rigole jaune lorsque l'on m'informe qu'il faut 4 mois pour son étude (ils font quoi dans les bureaux des bâtiments de France), j'ai d'ores et déjà prévenu que le poulailler serait par terre avant cette échéance

quand je vous dis qu'il y a du bazar, vous me croyez ?

 

Avec zhom on s'est occupé à démonter les plaques d'amiante du toit, il fait une chaleur à crever, on attendra des jours meilleurs pour continuer


Début septembre zhom est en congé et le poulailler disparaît à vue d'oeil

 

Enfin, il n'est plus


Version pendant le nettoyage
On ne regarde pas les planches posées sur le pignon qui vont servir à un futur projet, les bouts de gouttières seront refixés dans quelques jours et reliés à la réserve d'eau que nous allons devoir repositionner avec une légère surélévation à l'arrière 

ça c'est pour la face cachée du bordel ambiant... parce que je ne vous épargne rien et que de toute façon quant on entreprend ce type de chantier il y a toujours un truc qui ne va pas...
Vous aurez quand même remarqué le changement entre l'avant / après, c'est ce que je préfère
J'ai dit à zhom :
"le détour par la déchetterie va être vraiment nécessaire"


Quelques planches (on n'en manque pas) ont été récupérées pour la planche de culture surélevée que j'ai installé en bordure du potager (inspiration ici)... 


et puis je me suis lancée dans la construction de mes bacs à compost (vidéos ici et ici), sur Youtube il y a plein de tutos


Des pochoirs pour marquer les bacs, les planches du devant sont toutes amovibles, l'une des vieilles portes me servira de couvercle, il faudra que je prévoie la plantation de quelques arbustes pour créer un ombrage parce que là le mur est en plein soleil et ce n'est pas bon du tout pour la formation du compost


Côté potager mes planches de culture sont prêtes
Je suis satisfaite parce que les populations de rats taupiers se font de moins en moins présentes et pour le moment j'ai réussi à m'en débarrasser mais pour combien de temps !!!


De temps en temps (quant il a plu) je vais faire quelques percées dans les carrés avec ma bêche voir si la vie revient, les bonnes surprises ne sont pas rares mais encore trop timides
Je vais suivre la démarche d'un jardinier amateur qui ramène la vie dans son potager en allant la chercher ailleurs (bois, prairie...), il insémine artificiellement sa terre pour ramener la vie et son concept fonctionne hyper bien


A l'automne nous planterons les fruitiers (figuier, amandier, pêcher, pruniers reine claude et quetsche, poirier peut être), les légumes et fruits sans goût ça suffit, j'attends de mon côté que les arbres du terrain de jeu d'à côté perdent leur feuilles que j'irais m'amuser à récupérer pour les incorporer au potager

Quelques projets qui vont prendre vie dans le futur comme cette petite pergola au dessus de la porte de la dépendance un peu dans le style de celle trouvée sur le blog de Madelief 


et aussi une treille pour faire courir mon rosier Thalia


une table de culture faite avec du bois de récupération


Les idées fusent et ne manquent pas, tant mieux, ça occupe

22 commentaires:

  1. Quand Chris passe, tout trépasse !!! Quel boulot !
    Comme toi, je n'aurais pas pu attendre un permis de démolir pour anéantir une construction inutile. Tu ne voulais pas élever quelques poulettes ?, tu aurais eu de bons oeufs frais...
    Mon mari s'est lancé aussi dans la fabrication maison d'un coffrage en bois mais c'est pour cacher la pompe à chaleur. Il ressemble comme 2 gouttes d'eau à ton composteur. C'est ecolo et esthétique. Ça s'intègre bien dans le jardin.
    Heureuse de te retrouver sur la blogosphère.
    Bises, belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alix
      Oui les aberrations de la législation française me font souvent sortir de mes gonds, je ne comprends pas un délai aussi long pour étudier le démontage d'un fichu poulailler fait de bric et de broc qui n'apporte rien à la propriété si ce n'est une pollution visuelle en plus d'être inesthétique
      J'ai pensé aux poulettes mais je ne voulais pas me retrouver obligée de les faire garder en cas d'absence, c'est inconcevable de m’enchaîner à nouveau après l'avoir été avec le chien et les chats, non je crois qu'on a donné...
      Merci pour ton commentaire et ta visite, moi aussi j'apprécie de vous retrouver après des semaines d'absence, l'été touche à sa fin, nous aurons l'occasion de nous croiser à nouveau sur la blogosphère
      Belle et douce soirée, bises

      Supprimer
  2. Et bien vous n'avez pas chômé cet été dis donc ! J'ai hâte de voir la construction de la pergola sur l'abri de jardin, ça va faire chouette ! :-)
    Bonne journée Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les journées ont été fournies en occupations diverses et variées et je n'ai pas encore évoqué les travaux qui continuent...
      NOus poserons probablement la pergola dans les mois d'hiver lorsque la végétation sera endormie et que le sol sera plus souple pour que je puisse, au printemps prochain, y mettre quelques plantes et autres décos
      Passe une très bonne fin de journée
      @ tout bientôt

      Supprimer
  3. Oh oui, les idées sont nombreuses ! Ton jardin va être superbe en un rien de temps avec toute l'énergie que tu y mets. En te lisant, ça me motive à faire bouger les choses dans mon jardin et ne pas me laisser abattre par la canicule. Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lulu,
      ton message m'a soudain fait réagir car en regardant à nouveau les photos je me suis rendu compte que tout est cramé par la chaleur et la sécheresse, c'est pas joli du tout, remarque c'est parfaitement en corrélation avec le barda du poulailler ;-) je ne vous épargne rien franchement
      Je comprends ta position et cette envie de laisser tout aller, l'été a été difficile pour tous les jardins et ton jardin ne fait pas exception à la règle, l'humidité devrait revenir et le jardin revivre, alors il sera temps de sortir les outils et de se remettre à la tâche pour tenter de sauvegarder ce qui a résisté à ces semaines de sécheresse intense, ne baisse pas les bras même si tu sens le découragement, moi aussi ça m'arrive d'autant que pour le moment je ne peux rien planter pour le faire revivre, c'est frustrant
      Remarque ça a du bon, tu as pu passer un peu plus de temps en famille et profiter de tes pious, c'est primordial...
      Allez courage Lulu, on va y arriver

      Supprimer
  4. Coucou Chris, des vacances laborieuses! à coeur vaillant rien d'impossible... j'attends la reconstruction avec impatience! bon week-end! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nath
      Disons que ce sont des vacances laborieuses puisque nous avançons dans les projets que nous avions fixés au départ, un bon moyen pour en supprimer quelques uns au fil du temps
      Passe un excellent week-end
      des bisous

      Supprimer
  5. Oulala, tu es une vraie tornade!! Tu dois bien dormir la nuit ....:-)
    Et tes plaques d'amiante, tu vas en faire quoi? Nous avons le problème ici, sur une construction dont le toit est en amiante et qui commence à bien s'abîmer....
    Repose toi bien maintenant! Bon weekend, Véro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Véro
      Rires, oui, zhom dit que je suis toujours sur les chapeaux de roue... il faudra qu'un jour j'arrête sérieusement de faire 36000 trucs en même temps
      Pour les plaques d'amiante nous allons les enterrer sous le remblai que nous allons devoir faire pour les emplacements de parking, c'est devenu impossible désormais de s'en débarrasser à moins de les laisser au bord de la route, une hérésie... on comprend pourquoi les décharges à ciel ouvert se multiplient
      Comme toi le toit de notre dépendance est couvert d'amiante que nous démonterons dans le futur, pour le toit du poulailler nous avons pris soin de bien humidifier les plaques avant de les démonter, la poussière vole quand même mais n'a pas plus d'impact que les poussières de pla^tre ou de bois que nous respirons tous les jours contrairement à ce que l'on nous dit, à moins d'avoir le nez dessus et de le respirer tous les jours ça ne risque pas grand chose...
      Passe un bon week-end
      bisous doux

      P.S. aujourd'hui c'"est repos et visite de la maison de Camille Claudel

      Supprimer
    2. l'amiante est extrêmement dangereux, une seule particule d'amiante peut entrainer des dégâts considérables,(cancer) protège toi bien..à ta place, je ne travaillerais qu'avec un masque et une protection de tout le corps, et ferais une douche après les travaux..
      (dans une vie antérieure, j'ai fait de la médecine du travail)(et vu des mésothéliomes)
      Catherine

      Supprimer
    3. Coucou Catherine,
      Nous avons mis des gants et largement arrosé le toit, on a vu voler quelques poussières et heureusement il y avait du vent, ça nous a évité d'en absorber... une bonne douche de la tête aux pieds, les vêtements à la machine à la laver et hop, c"'était chose faite
      Le problème de ces plaques d'amiante c'est que plus personne ne propose un retraitement, je ne sais pas trop ce que l'on va en faire si on ne peut pas les laisser sous le remblai, c'est une option qui n'est pas réglée pour le moment, on verra
      Mon papa est décédé des suites de l'amiante il y aura 11 ans en octobre prochain, il en avait respiré pratiquement toute sa vie sans le savoir, un empoisonnement lent et régulier qui lui a coûté la vie, il aurait pu profiter de sa retraite avec ma maman mais cette maladie ne lui a pas laissé de chance
      Merci pour ton message en tout cas, nous avons fait très attention à nous ce jour là
      Gros bisous

      Supprimer
  6. bon retour au jardin! beaucoup de travail en perspective, mais c'est si délassant..il faudra en profiter un peu quand même!
    bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Catherine
      J'adore travailler dans mon jardin, je me vide la tête et je prends le temps de respirer, sans nul doute les meilleurs moments pour moi même si après mon corps me rappelle douloureusement à l'ordre
      Zhom dit toujours que je dois me préserver, j'essaye mais ...
      Passe un très bon week-end
      des bisous

      Supprimer
  7. Coucou ,
    Eh bin , quel boulot que d'abattre cet abri !!
    Je trouve sympa toutes ces idées de recyclage .... moi je suis pas patiente et ça me "gonfle " vite hihihi
    Dis moi , si je me trompe pas de blog , dans le premier blog , tu avais découvert une "plaque" ( peut etre de fontaine ) sous les ronces , végétaux !! Qu'est elle devenue ??
    Bon j'espère que ce message arrivera jusqu'à toi ...
    Bon dimanche .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Corinne
      ahhh enfin ton message est passé, il fallait juste que je le valide pour qu'il apparaisse, j'espère que maintenant tu reviendras souvent me rendre visite ;-)
      C'est bien dans ce blog là que j'avais découvert la plaque de fontaine, au début de notre arrivée ici, elle va faire l'objet d'un prochain message (merci de m'y avoir fait penser)
      Je te rassure, la patience n'est pas mon fort non plus mais je m'adapte ;-)
      Je suis contente en tout cas de te lire ici
      gros bisous ma coco

      Supprimer
  8. coucou
    Je recommence une dernière fois de mettre un message grrrrr
    Mais je n'écris pas grand chose tout le temps qu'il ne passe pas hihhihi
    bon dimanche .

    RépondreSupprimer
  9. Et bien, quel travail !

    J’aime bien le : "le détour par la déchetterie va être vraiment nécessaire". Effectivement !

    Ce que j’aime, surtout, c’est l’enthousiasme présent à chaque ligne. J’ai cette même joie au moment de réaliser des projets, quel que soit le travail que cela implique. Et le simple fait de concevoir des projets me ravit.

    Au grand plaisir de te lire,
    Geontran.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et te lire ici est un plaisir ;-) merci pour ton message et ta visite
      J'apprécie d'avoir des projets fussent t'ils difficiles et compliqués, c'est toujours un bon moyen d'avancer dans la remise en état du jardin qui en a bien besoin et surtout de lui redonner vie...
      J'espère que tu nous feras bientôt profiter des tiens
      Belle et douce soirée

      Supprimer
  10. Aaaah j'ai réussi !
    Ca n'as pas été une partie de plaisir ... j'ai pesté hihihi
    Dis moi , tu avais découvert une "plaque" dans ton premier blog . Une plaque dans les branchages des thuyas , une plaque peut etre de fontaine ... alors qu'est elle devenue ??
    Désolé , je remonte loin dans tes souvenirs hihhi
    Bises .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii, chouette...
      Comme je te le disais suite à tes deux précédents commentaires, je vais faire un article dédié parce que c'est vrai que j'ai oublié de vous en reparler de cette "surprise" faite à notre arrivée
      Passe une très belle journée
      bises

      Supprimer

Quelques lignes font toujours plaisir à lire, merci pour les vôtres