mardi 27 juin 2017

Le jardin ferme ses portes

Pour ce dernier article qui va clôturer un printemps plutôt ensoleillé et en cette fin juin une chaleur accablante (41,8° au moment ou j'écris ce message), j'ai pris plaisir à photographier mon jardin pour tenter de vous le présenter tel qu'il est en ce moment c'est à dire exubérant et prolifique, zhom me disait juste à propos qu'il appréciait de voir le jardin à son apogée, c'est vrai qu'en ce mois de juin il était particulièrement beau et je n'ai pas boudé mon plaisir pour la photo

Rosier Emile Garcin



Je ne sais pas pourquoi mon rosier Emile Garcin est sur le déclin, son tronc tacheté de tâches brunes n'évoque pas une santé florissante mais force est de constater qu'il a su trouver le moyen de fleurir et plutôt joliment je dirais...je l'avais installé dans un pot pour mieux tenter de le sauver mais il a continué à décliner, il finira comme d'autres à la poubelle.

Je précise que j'ai du secouer son unique fleur (pour l'instant) pour faire tomber tous les petits coléoptères noirs qui ont trouvé le moyen de venir perturber la quiétude de mon jardin !!!

Encore un fouillis végétal


J'aime bien le fouillis végétal...

Au détour d'une incursion pour enlever les mauvaises herbes j'ai découvert la floraison de ce pavot froufroutant dont j'ignore le nom mais qui a l'originalité de présenter des pétales découpées à l'arrache, son port fort joli me plait beaucoup, je vais me mettre un pense bête pour éviter d'oublier la récolte de ses graines



Tient pour la peine je vous en colle un autre


Il accompagne à merveille le rosier Burgundy Ice, ces deux là sont fait pour s'entendre
Je vais voir à les faire prospérer l'un et l'autre l'année prochaine


Au fur et à mesure de l'arrachage, je jetais à la volée les mauvaises herbes qui se trouvaient disponibles pour les pious qui en profitaient pour piocher de quoi construire ou améliorer leur logement
Je vous l'accorde la photo n'est pas très nette et il faut se pencher dessus (ben allez donc photographier un piou resquilleur vous) mais sur la photo ci-dessous on distingue un piou les ailes déployées en train d'emmener avec lui lesdites herbes folles, c'est rapide ces bestioles (indice : on voit son ombre)


Dans le massif du Lilas, j'ai trouvé les petits cônes rouges qui faisaient échos aux boutons floraux de l'hydrangea Dentelle de Goron

Rosier fraises des bois


les feuilles copieusement découpées façon crêpe dentelle


 et la blancheur annoncée de mon bel hydrangéa tranche sur le rouge soyeux de "fraises des bois"


Une dépression arrive ?? que néni la chaleur est digne d'un monde apocalyptique
En tout cas le ciel cultive les moutons


et donne au modèle la teinte d'un beurre frais

Covent Garden

Lavande


Céanothe topaze


Céanothe et Filipendula





Intéro surprise : il est où le ramier ??


C'est un coefficient 20... si d'abord, j'ai le droit alors je fais ce que je veux
Le premier lecteur qui trouve recevra un sachet de graines surprises !!!

Près du mirabellier les rosiers fanent doucement mais c'est partout le cas dans le jardin sauf pour les plus courageux, Pierre de Ronsard, Gertrude Jekyll et Purple lodge qui eux continuent de se prévaloir de leur plus beaux atours...


Purple lodge prolifique




Ronsard



J'attend la floraison de William Christie...


Près du rosier Larissa il donne le ton...
le mariage est magnifique d'ailleurs


Dirais-je que Cuisse de Nymphe Emue a été prolixe cette année et sur ses tiges fluettes s'offraient alanguis des bouquets charmants et merveilleusement parfumés
Voulant s'en doute se prendre pour un grand (voir même très grand) il a tenté de monter à l'assaut du fruitier qui lui sert de parasol occasionnel, je l'ai pris l'espace d'un instant pour un grimpant volontaire au tempérament affirmé, il faudra que je pense à lui offrir un support digne de son port gracieux


De jolis épis d'un parme fabuleux...




font écho à la fanaison des alliums globemaster


Le p'tit nain du jardin se prend pour un guerrier fort et courageux et monte à l'assaut du soleil, le coin est encerclé par les mauvaises herbes que j'arrache à tour de bras mais qui résistent à mes assauts répétés et lui pourtant prospère près des érables et du cotinus grace (que je ne vous ai pas encore dévoilé)

Mon bébé Gingko Biloba (mon arbre fétiche)


Dire qu'il y a quelques mois encore j'étais contre la venue d'espèces au feuillage pourpre noir et pourtant, je suis encore sortie de ma zone de confort pour accueillir cet arbre magnifique que j'ai cru perdre cet hiver, toutes ses extrémités avaient gelées et je ne donnais pas cher de son piteux état, il m'a largement contredite en m'offrant de nouvelles branches et malgré son port un rien léthargique, je suis émerveillée devant la beauté de sa ramure et l'étrange couleur qui est la sienne

Cotinus Grace



J'ai chipé quelques clichés des rosiers sublimes de ma voisine...  je n'ai pas encore osé lui demander des boutures mais je pense que ça ne va plus tarder 
S'il y en a un qui me plait beaucoup c'est celui qui est en fond sur la deuxième photo


Je verrais d'ailleurs bien ces boutures dans mon futur nouveau jardin.. 


Une avant dernière pour la route, la blancheur immaculée des lys royaux dont ma maman m'a fait cadeau, si je pouvais seulement vous offrir leur parfum somptueux, ils embaument du soir au matin la terrasse toute proche

 

Et pour terminer cette ballade fleurie, je vous emmène près du bassin où mes iris d'eau viennent de débuter leur belle floraison
Je pensais leur couleur une teinte plus sombre mais j'avoue que l'extrême tendresse de leur floraison vaut bien une jolie photo




Ce n'est pas la seule surprise que j'aurais au jardin cette année
Regardez ce que j'ai découvert dans le bassin de mes bubulles


Elle s'ouvre avec le soleil levant et se ferme doucement en fin d'après-midi
Je fonds devant sa beauté


Je n'abandonne pas totalement la toile, retrouvez moi ici sur mon instagram, j'y suis beaucoup plus présente et puis je rassure tout le monde, je quitte la toile le temps de l'été, ensuite il y aura beaucoup à faire et je serais moins disponible pour alimenter mon blog... dans ma future maison la connexion internet n'en est qu'à ses balbutiements et je n'aurais probablement pas assez de ressources internet pour pouvoir poster à loisir tout un tas de photos mais j'essaierais c'est promis.

Passez un magnifique été, profitez et vivez l'instant présent, il n'y a rien de mieux que de vivre librement et sans contrainte

dimanche 11 juin 2017

Une saison au potager

Une petite visite du potager s'imposait de bon matin, il fait chaud, sec et la pluie n'est plus d'actualité

J'avais planté de nombreuses petites graines de tomates, entre temps mes étiquettes en bois ont pris l'humidité et il m'est impossible de savoir de quel spécimen il s'agit mais je peux être assurée de savoir que j'aurais des fruits... je n'aurais plus à la récolte qu'à prendre des photos et mettre quelques graines de côté


Cerises noires bientôt en dégustation




Je voulais tester les graines de fèves Aquadulce...
De belles cosses mais limitées en nombre, peu intéressantes
Après avoir écosser lesdites gousses il fallait aussi les faire bouillir pour permettre d'enlever la petite coque qui protège le coeur, beaucoup de travail pour peu de fruits, je ne sais pas si je recommencerais


Ici des gousses de petits pois merveilleusement parfumés
Nous nous sommes régalés


Premières salades
Le goût est inimitable


Après quelques jours de fraîcheur le soleil est revenu taper fort la région parisienne mais heureusement le vent réussi à maintenir les températures à un niveau acceptable et puis de toute façon l'été n'est plus très loin...
L'année dernière il faisait trop froid et nous n'avions eu aucun fruit, cette année le potager déborde


Mes plants de pomme de terre sont de toute beauté
Bindje à gauche, Rosevald à droite


La chaleur revenue les fleurs devraient pouvoir s'ouvrir et alors la récolte ne tardera pas


La bourrache est en fleur, il devait rester des graines dans le sol du potager et elles ont repoussées comme des grandes, j'ai tout de même installé mon unique pied en pleine terre à la faveur d'une bonne averse




Le petit tour aura été rapide mais je suis ravie des résultats obtenus et si la météo douce et agréable se maintient, je devrais pouvoir récolter mes premiers légumes sous peu... après un début de printemps assez sec et beau et la période de froid qui a brûlé l'intégralité de nos fruitiers, je me réjouis de voir que mon jardin fait montre d'exubérance et que le potager n'est pas en reste