PLANTES GRASSES ET HOYA

Cette page sera dédiée à mes plantes grasses et mes hoyas que je cultive avec bonheur tantôt sous la pergola, tantôt dans la serre, l'hiver à la maison, je n'ai que quelques exemplaires pour l'instant mais elles sont tellement jolies que je vais enrichir ma collection dans les prochains mois

Tout d'abord je possède une jolie Crassula Ovata connue aussi sous le joli nom d'arbre de jade à cause de sa couleur (lien culture ici), un premier exemplaire a rendu l'âme après pourtant trois ans de soins et de traitements, j'étais vraiment déçue, j'ai racheté cet exemplaire en février 2016



Lors d'une foire florale près de chez moi en 2014, j'ai trouvé cette jolie Crassula multivaca qui se plait à prospérer dans la maison, elle m'a offert une magnifique première floraison en février 2016 



Dans ma toute petite collection, un Sédum Palmeri que je possède depuis trois ans environ, une plante qui fleurit maintenant régulièrement et vit d'avril à octobre à l'extérieur et ne rentre qu'à l'automne au chaud



Ensuite mon sempervivum Tectorum que l'on appelle aussi joubarbe des toits, c'est une plante facile à cultiver et qui colonise pots et jardinière en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire (lien culture ici) , mon pied d'origine m'a été donné par maman et je l'ai installé à l'ombre où elle prolifère, comme c'est une plante qui résiste à des températures négatives elle se plait au jardin tant à l'ombre qu'au soleil qui la fait virer au rouge sur les pointes de ses feuilles, ici j'en ai pris un petit exemplaire pour l'installer dans la maison, je vais voir si j'arrive à la faire fleurir



Dans ma toute petite collection, j'ai aussi cette jolie écheveria que j'aime beaucoup, il s'agit d'une belle Elegans que je viens de rempoter, j'ai changé son substrat pour le remplacer par des cailloux  pour bonsaï


Cette espèce émet des stolons que l'on peut remettre dans un pot, il poussera comme la plante mère et sans soucis particulier

Je continue avec une très jolie aloe humilis acquise chez Kuentz, elle m'a séduite avec ses tiges hérissées de picots tendres, elle nécessite un arrosage régulier entre mars et octobre puis une fois par mois pendant les mois d'hiver, elle nécessite une baisse des températures pour induire sa floraison


Mon petit pachyphytum bracteosum avec ses jolies feuilles dodues à souhait et sa belle teinte vert de gris est une plante magnifiquement belle, elle est facile de culture et pousse sans soin particulier. Je pensais qu'elle prendrait son temps pour s'épanouir une fois à la maison mais non elle fait déjà de nouvelles feuilles


et pour la première fois j'ai acheté une cactée, un astrophytum myriostigma var. nudum, mais pourquoi donc une cactée alors que je n'ai aucune espèce d'attirance pour ces plantes piquantes à souhait ? en fait, j'adorais ses jolis côtés bombés et sa floraison atypique. Elle nécessite une forte luminosité et un arrosage généreux mais uniquement en été.



Dans mon jardin suspendu qui n'est pas suspendu pour toutes mes plantes, j'ai adopté un hoya Chouke que m'a envoyé ma copine Delphine, une vraie passionnée... Reçu au mois de mai, je l'ai d'abord mis à raciner dans un pot avec de l'eau, une fois son système racinaire suffisamment développé j'ai installé ce p'tit bout dans un substrat composé de terreau en faible quantité, de billes d'argile de faible granulométrie, de copeaux de bois, de perlite et de quelques morceaux de sphaigne


Vient ensuite ce très beau Hoya Pubicalix dark red qui se développe mais n'a pas encore fleuri, j'ai appris très récemment qu'il devait subir de forts écarts de température pour induire une floraison, alors il a pris ses quartiers d'été sous la pergola et à l'ombre en attendant son retour à la maison à l'automne - Quelques conseils de culture ici



Je vous présente Hoya Kerrii avec ses feuilles en forme de coeur caractéristique de cette plante qui est d'une culture délicate mais comme dirait l'autre, si j'y arrive, tout le monde peut y arriver. Je l'avais acheté en même temps que d'autres hoyas dont le pubicalix mais il ne me reste que ces deux spécimens, ils venaient d'un fournisseur thailandais que j'avais trouvé sur Ebay après conseils auprès d'une passionnée dont le blog est une véritable bible


Ici un pédoncule, l'une de ses feuilles et une autre en pousse que l'on distingue à gauche


Ce spécimen capricieux est vraiment difficile à cultiver et à faire fleurir




Sont venues rejoindre mon jardin suspendu au cours de cet été 2016 les spécimens ci-dessous

Hoya Carnosa 

Sur la photo de gauche son système racinaire s'est développé en un temps record tout comme la plante (en août sur la photo de droite), en quelques semaines elle a totalement changée d'aspect 


et  Hoya Lacunosa

  

Hoya Bella qui depuis son arrivée n'arrête plus de produire feuilles et pédoncules, c'est une plante facile de culture et gracile dans sa tenue



En 2016 ma copine Delphine m'a offert de nouvelles boutures, Hoya Linéaris que j'ai découpé en plusieurs tronçons, trois ont repris, le dernier a un peu plus de difficultés


et la petite Hoya Mathilde



En mars 2017 j'ai fait l'acquisition de cette Hoya Weebella, pour le moment elle racine dans un pot remplit d'eau