vendredi 22 décembre 2017

Un dimanche au jardin

Journée de soleil, il fallait en profiter surtout qu'en ce moment ça ne dure pas bien longtemps et les jours sont très très courts

Petit retour en arrière

Photos du 3 juin 2017 (première visite de la maison)


Depuis la toute première visite de la maison en juin dernier j'ai eu envie de reprendre en main la partie gauche de l'escalier...  c'était un bazar sans nom et on ne voyait rien de l'espace disponible
J'ai donc entrepris une taille extrêmement sévère des forsythias et des cognassiers roses qui n'avaient pas été entretenus ainsi que du houx dont il ne reste que le tronc

Photo du 17 décembre 2017


On y voit plus clair
Les branchages n'ont pas été passé au broyeur, j'attendais que zhom me donne un coups de main mais il était occupé avec le mitigeur de la salle de bain


Ce que je pensais être une fontaine n'est en fait qu'un élément décoratif  rempli de terre et cassé à l'arrière, le fil métallique a été serré pour la maintenir en place
Tout autour ce n'est qu'une succession de lierre et de mauvaises herbes, je pense que je vais devoir utiliser des moyens peu recommandables pour faire crever tout ça


Le broyat ça ne sera pas pour tout de suite


Le groseillier a été arraché et du ménage a été fait dans ses nombreuses racines qui auraient pu faire des rejets
Les butées sont la résultante d'une taupe qui s'est prise d'affection pour le jardin


Au pied du Viburnum Opulus j'ai planté les bulbes de tulipes Purissima et Mondial (en arrière plan) mais aussi des bulbes de jacinthes, camassias, galanthus, crocus à safran


Dans le poulailler j'ai retrouvé cette vieille barrière en bois que j'ai immédiatement imaginée au potager
Comme elle était lourde j'ai demandé à zhom de me filer un coups de main, pas simple à déplacer à cause de son poids


J'ai fait l'acquisition des Clématites Montana Mayleen et Armandii, elles seront plantées dans le jardin dans les jours à venir (s'il arrête de pleuvoir)


L'unique olive fait de la résistance
J'ai au moins quelque chose à vous montrer dans le jardin


Devant la maison j'ai transporté quelques pots vides mais aussi des potées de végétaux ramenés de mon ancien jardin que j'ai enrichi de feuilles mortes qui se décomposeront tout au long de l'hiver
Les parpaings qui servaient à supporter les vieilles bouteilles de gaz ont été déplacés pour créer un effet d'escalier, j'ai ajouté un antique tiroir grillagé installé sur le vieux tabouret pourri par le temps
Ici se sera l'endroit rêvé pour les plantes qui n'aiment le soleil qu'avec parcimonie (hosta, fougères, hydrangea, epimedium, sedum noir...)
Je rajouterais certainement des bulbes d'allium et une autre clématite, pour le moment c'est en cogitation, d'ici le printemps j'aurais quelques fleurs à vous présenter



J'ai mis de la mousse sur certaines potées en espérant qu'elle s'installe, j'aime beaucoup l'aspect et le rendu graphique de la mousse dans les pots
La bouteille de gaz sera enlevée par zhom qui doit débrancher tout l'attirail 


Une investigation est en cours, alors que je jardinais j'ai remarqué des montants en béton
J'ai évité la mauvaise glissade en faisant très attention à l'endroit ou je posais les pieds



Le couple qui nous a vendu la maison nous a raconté que cette partie du terrain était un vrai cimetière d'animaux et qu'il y avait de nombreuses croix dispersées un peu partout, les premiers habitants étaient très attachés à leurs nombreux compagnons apparemment...
Je pense qu'à un moment ou à un autre nous serons amenés à utiliser un marteau piqueur pour dégager cette construction remplie de lierre et de lianes !!

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d'année, des sourires et des fous rires, de la joie et du bonheur à en revendre, je vous retrouve en 2018...

mercredi 20 décembre 2017

Dragon

Dans la maison nous avons un poêle à pellets installé par les propriétaires précédents
Je l'appelle Dragon parce qu'il souffle beaucoup et qu'il fait du bruit en continu
Au départ je me suis demandée comment je vivrais avec ce capharnaüm quotidien et j'avoue que depuis notre arrivée dans la maison j'ai de plus en plus de mal à supporter ce bruit qui me dérange et me gêne
Je suis une adepte du silence et de la tranquillité, ce bruit intrusif me dérange au plus haut point


Dragon a été réglé par les anciens propriétaires qui n'ont pas conservé beaucoup de souvenirs de la machinerie et des nombreux réglages qui le font éructer journellement
Ledit poêle s'arrête à des heures qui ne me conviennent pas (baladez vous en culotte dans une maison où il fait 17° et vous allez vite comprendre)
Je précise que les pièces de vie n'ont jamais été isolées et que la température descend à une vitesse vertigineuse (en quelques heures on passe d'un confortable 20,5 à 15°à peine)



Au bout d'un moment je me suis lassée de devoir me réveiller pour le rallumer

Les anciens propriétaires ne l'allumaient que lorsqu'ils étaient dans la maison, le soir et le week-end, nous avons mieux compris le niveau d'excellence du diagnostic énergétique après plusieurs semaines de cet esclavage nocturne !!!


Un jour que j'en avais ras la casquette de ces sempiternels dérangements j'ai dit à zhom :

"zhom, ça ne peut plus durer, j'en ai marre de cette cacophonie perpétuelle et de ces arrêts intempestifs"


Nous avons acheté deux radiateurs de chacun 2000 w, le vendeur m'a dit que c'était du très bon matériel et que nous aurions bien chaud dans la maison

Grace à notre électricien j'ai découvert que Dragon était équipé d'un petit capteur très réceptif mais que ce dernier était posé à même le tuyau de cheminée (??) voila pourquoi la température n'arrivait jamais à dépasser le 19° alors que le poêle indiquait 24° dans la pièce.
Entre temps nous avons posé l'un des radiateurs que nous avons mis en route pour le tester et pour le moment nous n'avons rien à lui reprocher, il chauffe et c'est tout ce qu'on lui demande

vendredi 15 décembre 2017

Premier automne au jardin

Vous le savez pour me suivre, dans mon jardin il n'y a pas de végétaux intéressants et encore moins de massifs fleuris ou d'arbustes resplendissants
Depuis plusieurs semaines maintenant je parcours inlassablement les chemins de ma nouvelle contrée pour trouver la pépinière qui satisfera à mes exigences de jardinière en quête de végétaux variés
Je crois l'avoir trouvée...
Petite serre qui n'a pas la renommée des grandes jardineries (cela dit c'est pas plus mal), j'ai pourtant trouvé des végétaux magnifiquement développés, des arbres structurés, des plantes mises en forme, choisir dans la multitude n'a pas été simple, le réseau internet étant plus que limité j'ai du faire sans ma wish list (ça m'apprendra à ne pas l'avoir imprimée)
J'ai pris un petit Symphoricarpos x chenaultii Hancock qui a l'avantage de s'étaler en plus de se couvrir de petites baies blanches à roses en automne et en hiver, appréciée qui plus est par les oiseaux... son seul défaut c'est qu'il se marcotte tout seul autant dire que c'est un cavaleur affirmé
 

Je n'ai réfléchi qu'une fois dehors que le kit pour haie comprenait 4 végétaux payés quasi moitié prix

Je suis revenue avec quelques arbustes

- Callicarpa bodinieri Profusion
- Cornus alba élégantissima au feuillage blanc et vert
- Cotinus dummeri grace
- Viburnum Opulus roseum 




Pour la maison j'ai trouvé un autre Pilea et son cache pot adorable m'a couté 2,95 €
Il y avait une palanqué de pots et de jardinières à des prix imbattables, je sais maintenant où j'irais pour me fournir lorsque j'attaquerais le jardin du devant et les abords de la terrasse


Je me suis prise d'une passion  pour les bégonias, même si l'offre était limitée car pas de saison, j'ai pris soin d'ajouter ce joli Begonia Rex Brazil que j'ai trouvé très intéressant dans son feuillage et ses longues feuilles duveteuses
Parait que sa floraison est tellement quelconque qu'il vaut mieux la supprimer


Les tulipes étaient soldées à -50% autant dire que deux paquets ont sauté dans mon panier
Ici Purissima et Mondial
Il faudrait que j'aille les planter vite fait dans la jardinière en dur devant la maison


Je repense au commentaire de Aude du Jardin de Darius qui s'interrogeait sur le transfert de mes végétaux d'un jardin à l'autre mais aussi sur ma volonté de ne pas vouloir installer de rosiers, son interrogation m'a beaucoup fait réfléchir, me retrouver aujourd'hui dans un jardin vide m'attriste mais me pousse aussi à travailler sur les plans du nouveau qui sera rempli de fleurs et de plantes, d'arbustes et d'arbres que je me plairais à voir prospérer dans le futur, il y aura aussi de nombreux rosiers...
Alors si tu me lis Aude, sache que ce revirement est en grande partie lié à ton commentaire et je te remercie d'avoir été à l'origine de ce chamboulement.

Il a fait un temps de chien avec un brouillard dense et particulièrement froid installé de jour comme de nuit, une vraie purée de pois, c'est tellement désagréable que je me suis donc restreinte au vidage de quelques cartons vite limitée par le manque de place, aussi à la faveur d'un court rayon de soleil  je suis partie quérir bêche et pelle pour avancer mes travaux de jardinage, j'en avais marre de rester à la maison à ne rien faire

Près de la dépendance et sur le côté gauche j'ai installé le seringat philadelphus et l'hydrangea pétiolaris ainsi que les deux anémones, sur la partie droite le rosier Thallia (le premier)
(Mais que fait le support à jardinière attaché à la treille ??)

 

Près de la terrasse et sur le montant de la pergola à droite j'ai installé le rosier Eleonore Berkeley, une valeur sure et une floraison fabuleusement belle (et de 2) et juste devant le viburnum Opulus que j'avais acheté à la jardinerie, ils délimiteront l'entrée du futur jardin fleurit


J'ai terminé l'arrachage des framboisiers mais il reste des racines promesses de repousses pour l'année prochaine (à surveiller), j'en enlève à chaque fois que je passe la bêche !!!
Je vais déplacer à nouveau le magnolia qui est trop collé au mur et pas assez dans le centre de ce futur massif, à sa droite le prunus niponica ruby et le loropetalum Fire Dance
La haie de lierre moche et affreuse va disparaître dans les mois à venir


Ceux là attendront que le soleil domine pour la plantation (peut être ce week-end)
je dois aussi modifier l'emplacement des barrières, c'est difficile de pouvoir avancer, il pleut mes aieux, mais il pleut sans discontinuer et le vent souffle comme un beau diable


Je ne me rendais pas compte à quel point cette parcelle que je me destinais était grande


Le groseillier a subit mes foudres
J'ai du faire une trentaine de fois le tour pour tenter de le déraciner à coups de bêche
Rien à faire
Je suis sur la bonne voie, reste quelques racines récalcitrantes que je vais entreprendre de couper


Ma récompense de ces quelques heures au jardin aura été d'apercevoir ce magnifique pic vert perché dans le cerisier


La prochaine fois je vous parlerais de Dragon que vous ne connaissez pas encore...

dimanche 10 décembre 2017

Travaux, ça avance

Un dimanche bien occupé
Nous avons attaqué l'enlèvement de la hotte à l'ancienne qui se composait d'un entourage en métal et de carreaux cathédrales gros comme des culs de bouteille (mais ça on le savait pas encore à ce niveau)
Après avoir réfléchi longuement au meilleur moyen de l'enlever sans se mettre en danger (un morceau de verre peu tuer) nous avons donc pris l'option d'acheter des rouleaux de gros scotch gris tissé et suffisamment solide pour parer à toutes éventualités
Nous avons installé des cartons un peu partout ainsi qu'une grosse couverture de chantier étalée par terre 
Zhom a commencé par entourer le carreau en laissant un débord suffisamment important pour couper au cutter spécial verre
Puis il a jouté des bandes de scotch dans la diagonale pour terminer par le centre



Une fois le verre entaillé il a commencé à taper doucement sur les bords avec un marteau en caoutchouc mais le verre ne bougeait pas
En maintenant la structure de mon côté, zhom avait un peu plus de facilité pour taper plus fort cette fois et enfin le verre s'est fendu
Le premier carreau est vite venu, on ne pensait pas que ce serait le cas


Puis le deuxième est venu tout aussi vite
Chaque fois zhom a pris le burin pour enlever les morceaux de verre accrochés solidement par le mastic qui devait dater des premiers occupants (un vrai bonheur), on ne voulait pas qu'un morceaux de verre ne vienne tomber au moment le moins opportun


Le troisième était bien entamé lorsque la ventouse c'est décidée à lâcher 
Patatra, un morceau de verre suffisamment gros a soudain cogné la vitre de la fenêtre, j'ai bien cru que son heure était venue mais nous en avons été quitte pour une belle rayure, par précaution nous avons mis des cartons le temps que zhom puisse enlever tous les morceaux résiduels


Une heure plus tard les carreaux étaient enlevés
Il restera à enlever le néon et l'extracteur couverts de crasse et de graisse puis il faudra trouver une solution pour se débarrasser de ce que j'imagine être la conduite d'évacuation d'un ancien poêle à bois
J'ai comme l'impression que cette "chose" va nous causer quelques soucis
Enfin il faudra que je négocie avec zhom qui veut conserver cet immonde extracteur inutile, il dit que ça fait partie de l'histoire de la maison, moi de lui rétorquer que si on veut faire du neuf dans du vieux c'est un bon moyen de faire du ménage


Tout autant que les carreaux de verre la découpe de la structure nous a apporté quelques soucis en plus d'une pluie de poussière métallique qui s'est déposée partout dans la pièce (grrrr)
Les montants étaient gros et difficiles à découper à la disqueuse, de la bonne ferraille d'antan épaisse et solide


Vu la tempête qui règne et la grisaille généralisée, le soir tombe vite, très vite
16h30 il fait déjà sombre, impossible de continuer à travailler dans ces conditions
Dans la maison ça sent le métal chauffé à blanc malgré les courants d'air


Le panneau central de la fenêtre a été impacté par les projections métalliques qui ont créés de minuscules trous dans le verre, on apprend de nos erreurs de débutants
La semaine prochaine nous allons chercher notre nouvelle voiture, acheter la remorque et enfin aller récupérer les portes des meubles de cuisine, nous en profiterons pour aller récupérer les premiers matériaux d'isolation
Enfin, ça avance, doucement, mais ça avance

mercredi 6 décembre 2017

C'est l'hiver avant l'heure

La saison hivernale est lancée
Chez nous les températures descendent en dessous du 0 alors les succulentes et autres boutures ont été stockées il y a déjà un moment dans la verrière que j'ai entrepris de nettoyer, depuis l'aménagement je l'avais laissée en désordre, il  ne reste que deux ou trois bricoles à déplacer dans la dépendance
J'aime beaucoup l'idée d'avoir une entrée où l'on peut mettre des plantes 



Mes bégonias sont stockés dans la buanderie où ils seront au frais, je tenterais le bouturage au printemps
L'oxalis pourpre (conseils de culture ici) est mis au repos et au sec et attendra un retour à des températures plus clémentes pour retrouver l'étagère de la verrière
C'est à la faveur d'une recherche sur l'oxalis que je suis tombée sur l'instagram de Justine, une fan de plantes vertes mais pas n'importe lesquelles, allez y, elles fait des merveilles avec ses plantes


La buanderie sera nettoyée (oubliez les toiles d'araignées de la photo) et aménagée au printemps lorsque nous aurons fait enlever la chaudière au fuel pour la remplacer par un ballon d'eau chaude, nous nous posons la question de l'isolation thermique éventuelle dans cette pièce située entre la cave et le garage 
Peut-être aura t'elle droit à un petit relooking dans le courant de l'année prochaine, j'ai bien envie d'un espace recouvert de bois peint en blanc et de lumières vives, l'électricien devra intervenir puisque nous aurons besoin d'un branchement pour le ballon ça sera l'occasion



En attendant de débuter les travaux d'isolation des pièces de vie j'ai prévu un aller - retour chez le suédois pour acheter une petite étagère que je vais glisser devant l'une des fenêtres du salon mais je ne sais pas laquelle choisir


J'aimerais me trouver une petite table basse version scandinave un peu dans le style de celle-ci
Elle irait dans la verrière et servirait soit pour mes plantes soit pour poser ma tasse de thé lorsque je profiterais d'un moment de détente voir les deux si d'aventure je n'avais quelques idées de plantes vertes supplémentaires


Si pour changer je vous offrais quelques clichés

Fleur de Grassette (Pinguicula)


et la plante


Avocatier (3 noyaux, 100% de réussite à la levée)


Fleur d'Oxalis pourpre



Achat des premiers végétaux pour le jardin 
De gauche à droite :
- Ceanothe Marie Simon (rose) qui ira en bordure de terrasse (23,90 €)
- Hydrangéa pétiolaris qui sera planté près de la dépendance (19,95 €)
- Cornus Sanguinea midwinter fire qui ira dans le massif près de la maison (18,50 €)
- Seringat Philadelphus à fleurs doubles (19,90 €)
enfin pour clôturer la liste  deux anémones Honorine Joubert blanche, une anémone Pamina rouge et enfin une anémone konigin Charlotte rose (2,85 € l'unité)
J'ai trouvé que le prix des plantes était élevé par rapport à la région parisienne, ici il n'y a que Gamm Vert (petit et peu achalandé) et Jardiland qui fonctionne avec un pépiniériste qui est un peu le roi du pétrole, je ne sais pas trop si ça va me convenir



J'étais partie avec l'idée de prendre un Viburnum Opulus mais j'ai été accaparée par un vendeur qui m'a parlé plantes et végétaux et hop, je l'ai oublié, tant pis, il me reste une bouture que j'avais faite et qui a bien prise, je vais l'installer en pleine terre en même temps que les autres végétaux
Sinon que vous dire...
Ah si, j'allais oublier

Certaines d'entre vous se sont étonnées de ma volonté d'éviter l'installation de rosiers au jardin
Oui, ma volonté avouée était de ne pas en implanter, trop de difficultés avec les rosiers, l'entretien, les maladies
Mais, mais... je me suis laissée corrompre parce que j'aime les rosiers et les senteurs délicates de certains spécimens
J'attends la livraison de Thallia et Eleonore Berkeley en provenance de chez Loubert



Je pense faire l'acquisition chez Francia Thauvin de rosiers supplémentaires, la liste est longue
Comme dirait l'autre, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis !!!

Je dois encore bosser sur l'implantation des végétaux pour mon jardin, en parallèle on se prépare pour les fêtes que nous passerons en Bretagne et en famille et puis il y a les travaux que nous voulons avancer...
Normalement quand paraîtra ce message nous aurons enfin signé la vente de notre maison, ouf, un grand soulagement et pour nous de multiples projets à venir, nos acquéreurs auront été des boulets de première qu'il aura fallu supporter jusqu'à aujourd'hui, bon débarras
Je ne sais pas si j'aurais le temps de faire un message d'ici là mais par avance je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, beaucoup de projets (nouveaux ou pas) et de l'amour à profusion