samedi 28 octobre 2017

Mon blog

Ce matin est un grand jour, nous avons signé chez le notaire, nous sommes désormais propriétaires de cette charmante maison aux volets bleus dont nous sommes tombés amoureux mon mari et moi, nous sommes heureux comme des gamins, c'est le bonheur, la plénitude, la joie...
Oh joie...


En fin de compte je ne changerais pas de blog, je n'ai pas envie de modifier encore toute l'historique, refaire les liens et les renvois, bref, pas envie de me galérer avec ça, je changerais juste le nom de mon blog et dans les jours à venir (dès que nous aurons une connexion optimale) je vous raconterais notre arrivée dans notre nouvelle maison.
Oh joie... oui, oh joie
Je vous ai déjà dit que nous étions heureux, ah oui, plus haut
Oh joie...
(rires)


Bon ce n'est pas tout ça mais j'ai maintenant du bricolage à entreprendre, nous avons commandé l'électricien et puis je dois aussi m'occuper de vider les cartons en espérant pouvoir ranger à peu près tout dans un minimum d'espaces, les étagères ne sont pas installées, les dressing non plus et je n'ai pas de cuisine aménagée (oh galère)
Quand je vous dis que j'ai une foultitude de trucs à faire

Dans un premier temps vous pourrez me suivre plus facilement sur mon instagram, au moins le temps que tout se mette en place, vous pourrez y découvrir notre nouvelle vie mais de façon aléatoire et selon mon humeur du moment, je sens que je vais déjà m'amuser à tout vous dévoiler
Oh joie...


Je vous retrouve très vite
PS au fait, pas d'inquiétude si je ne réponds pas à vos commentaires dans la foulée ou qu'ils n'apparaissent pas immédiatement, je modère tout la plupart du temps

mercredi 18 octobre 2017

Les jours sont comptés

Tic, tac, tic, tac..
Ecoutez le temps qui file au jardin
Je profite de quelques rares floraisons qui s'abandonnent à la douceur de cette mi-octobre
Les feuillages se teintent de pourpre, de rouge ou d'ocre
L'automne est coloré


Nandina, Bambou sacré et érable


Calicarpa et Sédum



Mon joli trachelospermum n'avait pas supporté son emplacement primaire, je l'ai remisé en pot et depuis il prospère, allez comprendre


Les asters sont prolixes, je verrais pour en mettre de nombreux pieds dans mon prochain jardin, je les trouve plein d'attrait en cette saison où les floraisons se comptent sur le bout des doigts



Aster Novae  Harrington's Pink



Aster Little Carlow


Aster Fellowship


Mon céanothe topaze me manquera beaucoup, j'aimais son extrême floribondité tout comme sa résistance aux aléas climatiques, dès que ce sera possible je ferais l'acquisition d'un voir de plusieurs pieds mais de couleurs différentes, nous partons en fin d'année en Bretagne, je ferais la razia pour ramener quelques plantes de la pépinières de Penhouet



L'eupatoire chocolat habille le massif de l'acer de ses jolis boutons duveteux, j'adore cette plante facile de culture et qui évolue plutôt bien dans ma terre lourde


Elle a l'art d'attirer les petites butineuses en quête de pollen plutôt rare à cette époque de l'année




Petit souvenir du SOL, une persicaire aux épis d'un beau rose framboisé



et l'ipomée volubile qui se décide à fleurir alors que les jours déclinent




Les "deux" olives ont pris du volume, la récolte n'est pas encore pour demain


Les rosiers ont joué les effeuilleuses, après une année globalement moche sur le plan climatique, ils sont tâchés, nécrosés, le mildiou leur a fait perdre leur belle allure
Ils ne sont plus que l'ombre d'eux mêmes
Bientôt ils vont être sévèrement taillés puis seront déterrés pour être transférés dans notre futur jardin

William Christie

Pierre de Ronsard

Purple Lodge

Annie Duperey

Mon petit bégonia rose est toujours en fleurs



Tandis qu'un funambule se plait à tendre des fils, c'est sur cette dernière photo que je clôture la vie de ce jardin qui fut mien pendant un peu plus de 10 ans...


Il m'aura apporté beaucoup de joie et de bonheur tout au long de ces années, il aura accueillit mes sourires et mes colères, ce fut une belle aventure que de prendre en main ces quelques mètres carrés pour les transformer en un joli jardin évoluant avec couleurs au fil des saisons, j'y laisserais un peu de mon coeur quand même et quelques larmes aussi sans doute lorsque le moment d'en fermer la porte viendra et qu'il me faudra en donner les clés à celui qui sera désormais le receveur. 

Je sais d'aventure qu'un jardin change au fil de ses propriétaires, j'espère que les prochains sauront prendre soin de lui et apporter à tous ses petits auxiliaires l'aide dont ils ont tant besoin, moi j'aurais déjà le coeur ailleurs, dans ce jardin que j'attend maintenant depuis des semaines

Dans quelques jours je vous donnerais le lien de mon nouveau blog qui ne concernera pas que le jardin mais aussi ma jolie maison et les travaux dont l'un et l'autre seront destinataires, j'espère que vous m'y suivrez fidèles lecteurs