vendredi 31 mars 2017

Un p'tit air de printemps

Il flotte depuis plusieurs jours comme un air de printemps au jardin
Les températures en hausse, le soleil qui fait un bien fou, que demander de mieux ?
En parcourant les blogs on découvre que l'envie de jardiner est soudain addictive, on ne pense plus qu'à cela et moi la première au passage.

C'est le tout début de floraison pour la plupart de mes tulipes pressées d'ouvrir leurs corolles, à peine ouvertes et déjà fanées, cette année j'ai un soucis avec la tenue des Peppermint, je les trouvent affreuses

Tulipes Peppermint

 



Je les trouvent bien plus jolies en fanaison


Für Elise et Golden Emperor



Tulipes rose des vents, l'année prochaine je vais les planter en nombre




Tulipes Purissima




Les quelques crocus qui faisaient de la résistance ont depuis baisser les armes


Les jonquilles sont en fleurs depuis plus d'une semaine maintenant


Tandis que le bleu des muscaris domine dans les massifs





Mon petit Epimedium Warleyense sort de terre, j'en suis ravie, j'avais peur qu'il ne résiste pas au froid de ce mois de janvier


L'anémone que j'avais taillée totalement refait des feuilles, ça lui a fait un bien fou


Mon "coeur de Marie" se déploie, encore quelques jours de douceur et il se couvrira de coeurs




L'abricotier aime la douceur et le soleil de ces derniers jours lui aura été profitable, malheureusement entre temps aucun butineur n'est venu polliniser les fleurs, nous n'aurons probablement pas de fruit cette année




sous le ciel bleu la floraison délicate est merveilleusement belle


Pendant qu'au centre du jardin le mirabellier n'en est qu'aux prémices du bourgeonnement, je l'ai copieusement taillé au sortir de l'été et coupé soigneusement toutes les branches qui se dirigeaient vers l'intérieur dans le but de faciliter la circulation de l'air en espérant que cela aura une incidence sur la fructification car chaque année les fruits pourrissent sur l'arbre avant d'arriver à maturité


La clématite Armandii est arrivée il y a peu au jardin, installée au pied du Seringat Philadelphus, elle fleurit d'un blanc crème comme j'aime en plus d'être délicieusement parfumée, elle habillera ainsi ce coin du jardin habituellement dénudé à cette période (humm mais c'est quoi ce fil vert qui pendouille ainsi???)



Une autre floraison que j'attendais beaucoup, celle de la petite primevère denticulata alba que je trouvais belle comme choux, sur le site du pépinièriste il était conseillé de la rentrer car elle craint les grands froids, cette année nous avons été servis avec le froid intense du mois de janvier, je vais surement la planter en pleine terre à l'automne prochain et je la recouvrirais de feuilles mortes le moment venu



Ma brunnera Jack Frost n'a pas les mêmes dispositions selon l'ombre ou la lumière, en haut le pied se trouve à l'ombre toute la journée mais elle est bien plus développée que l'autre pied qui se trouve au pied du rosier Pierre de Ronsard et en pleine lumière, en ce moment le soleil l'a baigne presque toute la journée





les nouveaux parents utilisent les ressources naturelles pour se réchauffer, ici pas besoin de panneaux solaire le chauffage se fait sur la surface


quelque fois ils se glissent dans les feuillages ou les mousses et se laissent dorer au soleil la nageoire quasi à l'air libre


Quelques nouveautés sont arrivées ce mois ci au jardin, zhom avait envie de verdure, ça tombait bien, moi aussi

Iris Pixie, Iris Alida et Muscaris


Ils ont été installés dans le massif qui borde la terrasse et apportent ainsi la palette des couleurs que j'affectionne au jardin

Cette belle spirée à la floraison charmante blanche teintée de rose ne m'a pas fait hésiter longtemps et c'est juste en fond de massif près du lilas que je l'ai installée, elle fera la liaison entre le rhododendron rose girly et la clématite Mayleen, les promos étaient vraiment intéressantes et pour 7,95 € je n'allais pas m'en priver

Spirée Thunbergii Fujino Pink

Un autre prunus a fait son entrée au jardin, je l'ai installé de l'autre côté du lilas et en avant de massif près des rosiers Petite renoncule Violette et Gruss & Aachen que j'adore, c'est un arbre que je vais maintenir à une courte hauteur afin qu'il ne cache pas entièrement les rosiers mais qu'il camoufle partiellement le mur situé en arrière plan, il est donné à 1m50 de haut et autant de large mais pousse lentement apparemment

Prunus Incisa Kojo No Mai


Je voulais un tulipier mais après mure réflexion je me suis laissée tentée par le très beau spécimen à la remarquable floraison d'un rose bonbon magnifique

Magnolia Soulangiana rustica rubra 


Après le saule voila le magnolia mais celui-ci sera maintenu à deux mètres de hauteur maximum, il est donné à 6 mètres quand même, je ne veux pas qu'il cache le soleil au jardin de mes voisins d'à côté mais qu'il habille joliment le coin de la serre...
J'ai acheté aussi un petit saxifrage Touran Scarlett installé en potée (je le possédais déjà) et un lupin chandelier Jaune que j'ai installé dans le massif de l'acer, il sera la petite touche de couleur dans le rouge / pourpre / noir qui domine à cet endroit et ira d'ailleurs parfaitement avec la couleur de la Corète envahissante


Le petit massif de l'acer vu de loin...


le soleil très présent l'a fait changer d'apparence en à peine quelques jours


J'ai trouvé la cause de mes soucis avec mon appareil photo, j'avais touché au réglage du diaphragme, maintenant je peux enfin retrouver la lumière des photos d'auparavant 






Comme la journée était magnifique et que zhom s'était lancé dans la peinture des futures étagères en bois que nous allons fixer au mur de la terrasse, j'en ai profité pour accrocher convenablement l'Akébia qui s'affalait, le fil de soutient avait lâché et je devais intervenir rapidement avant qu'elle ne vienne à se casser, j'ai découvert qu'elle était couverte de petites capsules blanches, ses futures fleurs, c'est la toute première fois qu'elle fleurit

 


ses fleurs sont encore petites, elles seront plus dodues dans les années à venir



Même si les matinées sont encore un peu fraîches le printemps se fait tout de même sentir un peu partout dans les massifs, la végétation renaît annonciatrice des floraisons à venir, c'est la période que je préfère au jardin, les arbres sont en bourgeons près à éclore à la moindre survenue de la douceur et du soleil et même si le cornus projette encore une couleur vive, on sent bien que partout le vert veut prendre le dessus




La reprise de l'acer Seyriu est magnifique en photo, je n'ai pu m'empêcher d'en saisir la beauté



Le Lonicéra Serotina Red Gables dort encore mais plus pour longtemps


Mon voisin n'a pas respecté les distances qui s'imposent en matière de plantations et je me retrouve souvent avec des tiges qui sortent un peu partout, je sors alors l'indispensable sécateur, un scouic plus tard plus rien ne dépasse, dans quelques mois le rosier New Dawn viendra habiller cette partie de la clôture et je le laisserais grimper comme bon lui semble...

J'ai oublié de vous parler de mon petit prunus niponica qui bourgeonne, comme je le trouve beau et que je l'aime de plus en plus je n'ai pu m'empêcher de le photographier avant et pendant la floraison





Oui je sais il a la tête à l'envers mais la floraison étrangement va vers le grillage ce qui n'arrange pas les prises de vue... après quelques jours j'ai enfin réussi à photographier avec la lumière en prime mon petit prunus en (presque) fin de floraison


Les premières abeilles solitaires ont fait leur apparition avec les premiers rayons de soleil alors j'ai pris soin de leur réserver un accueil digne des stars en leur créant un hôtel confortable et accueillant, j'espère maintenant qu'elles viendront nombreuses pondre dans les petites interstices mis à leur disposition, j'ai réussi à enlever la moindre particule de bois pouvant obstruer les petits trous afin qu'elles aient tout le confort nécessaire à la production de leur progéniture, cela me permettra de surveiller les populations présentent ici



Zhom me dit "regarde, il y a un joli papillon dans le massif"... un paon du jour, le premier de l'année 2017 et certainement pas le dernier, je n'ai pu m'empêcher de le saisir alors qu'il cherchait le nectar dont il a tant besoin pour se nourrir



Le retour d'une petite coccinelle typiquement territoriale, ça change des copies chinoises envahissantes et destructrices de nos jolies bêtes à bon dieu


Comme ce post a été long comme le bras, je vous fais grâce d'autres blablas et vous laisse contempler la beauté que le printemps m'offre chaque jour












La saison du potager est lancée et dans un prochain post je vous raconterais mes semis, mes espoirs et mes plantations...

Passez un joli week-end !!!